Monsieur

Pages: 15 (3505 mots) Publié le: 23 février 2011
INTRODUCTION
La torture est une forme de souffrance intolérable, peu importe la raison pour laquelle nous y avons recours et de quelle manière. Elle existe depuis des millénaires et est malheureusement encore présente aujourd’hui. Nous n’en sommes pas tous touchés mais nous restons toutefois conscients qu’elle est présente partout dans le monde, parfois même plus proche de nous que l’on nepense. Certains en subissent chaque jour et de différentes façons. Évidemment, l’on ne choisi pas d’être torturé, loin de là, car c’est souvent une souffrance qui nous est imposée par rapport à nos actions antérieures. Dépendant de la gravité de notre acte, l’autorité peut avoir recours à la peine de mort, qui est une forme de torture bien grave car elle met fin a tes jours. Cette peine capitale fait,encore aujourd’hui, sujet de nombreux débats. Il y a plusieurs auteurs qui ont débattu et écrit à ce sujet comme par exemple, Victor Hugo. Il est un grand auteur qui a bien défendu cette cause qui lui tient à cœur. Il est tout à fait contre cette punition et c’est un vrai plaidoyer littéraire contre la peine de mort. Dans le travail présenté ci-dessous, nous démontrerons que le roman Le DernierJour d’un Condamné de Victor Hugo participe pleinement de l’engagement littéraire contre la peine de mort, en définissant d’abord la peine de mort et ensuite, en analysant le roman en question. Nous comprendrons donc l’importance que Victor Hugo accorde à cette cause en se basant sur son côté un peu plus biographique, afin de mieux comprendre sa position.

1. LA PEINE DE MORT
La peine demort, aussi appelée peine capitale, consiste à exécuter une personne ayant été reconnue coupable d’un crime méritant cette peine. Cette punition, prévue par la loi, est appliquée de différentes façons selon les époques et les régions géographiques. À l’origine, cette condamnation était appliquée partout à travers le monde, mais est actuellement dans une situation instable depuis son recul dans ladeuxième moitié du XXe siècle. En fait, l’abolition de la peine de mort est apparue en 1846 dans le territoire américain du Michigan, qui est ensuite devenu un État. C’est le premier pays à interdire la peine de mort volontaire. Toutefois, c’est le Venezuela qui l’abolit entièrement pour la toute première fois en 1863. Une centaine de pays, dont la Turquie, le Sénégal, le Mexique et les Philippines,ont aboli la peine de mort ces vingt-cinq dernières années. La suppression de la peine de mort est un réel débat en ce qui concerne la défense des droits de l’homme. Aujourd’hui, 99 pays sur les 196 reconnus par l’ONU ont aboli la peine de mort et 26 ne pratiquent plus d’exécutions depuis au moins dix ans, pour un total de 125 pays. L’organisation des Nations Unis encourage l’abolition de cettepeine. Par contre, il y a encore 71 pays qui appliquent cette peine capitale et 54 parmi ceux-ci la pratiquent régulièrement. De plus, selon les chiffres d’Amnesty International, 5 186 personnes ont été condamnées à mort dans ces pays, en 2005, et 2 148 condamnés ont été exécutés dans 22 d’entre eux. De plus, 20 000 détenus attendent encore leur exécution. L’historique de cette peine capital me mènedirectement à expliquer la situation de la condamnation à mort au XIXe siècle, en France, puisque c’était la ville natale de Victor Hugo, l’auteur en question.

Le 26 octobre 1795, la Convention nationale de France abolit la peine capitale. Avec l’arrivée de Louis-napoléon Bonaparte, la peine de mort est rétablie, en France, le 12 février 1810. Celle-ci prévoit 39 cas où cette peine peut êtreappliquée dont l'assassinat, le meurtre, l'attentat, l'incendie volontaire, le faux-monnayage, la trahison, la désertion, etc. En 1848, le Gouvernement provisoire de la Seconde République supprime officiellement cette peine en matière politique. En septembre, un grand débat s’amorce pour une abolition totale. Un projet particulièrement soutenu par Victor Hugo mais qui échoue malheureusement. Par...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Monsieur
  • Monsieur
  • monsieur
  • Monsieur
  • Monsieur
  • Monsieur
  • Monsieur
  • Monsieur

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !