Montaigne et la mort

5122 mots 21 pages
Le "Nouvel Humanisme" ou "humanisme universaliste" est un nouveau courant de pensée visant une transformation du monde, aspirant à un changement de civilisation et à l'émergence d'une nation humaine universelle. Ce nouveau courant d'opinions est issu de la pensée de Silo et de nombreux autres chercheurs et acteurs sociaux qui ont contribué à développer et diffuser la pensée du nouvel humanisme au travers d'un vaste mouvement social international: le mouvement humaniste.

Les idées générales du nouvel humanisme sont décrites dans le "Document du Mouvement Humaniste". Les principes du nouvel humanisme se fondent sur une "attitude humaniste" qui existait certainement avant la naissance d'expressions telles que "humanisme" ou "humaniste". Ainsi les humanistes de différentes cultures adoptent la position commune suivante: 1. le fait de placer l'être humain comme valeur et préoccupation centrale, 2. l'affirmation de l'égalité de tous les êtres humains, 3. la reconnaissance de la diversité personnelle et culturelle, 4. la tendance au développement de la connaissance au delà de ce qui est accepté comme vérité absolue, 5. l'affirmation de la liberté d'idée et de croyance, 6. le rejet de la violence. Cette attitude n'est pas une philosophie mais une perspective, une sensibilité et une façon de vivre la relation avec les autres êtres humains.

Pour ces humanistes, il est indispensable d'élaborer un humanisme qui contribue à l'amélioration de la vie et se dresse face à la discrimination, au fanatisme, à l'exploitation et à la violence. Ils proposent un humanisme universaliste, pluraliste et convergent, dans un monde qui se globalise rapidement et qui présente les symptômes du choc entre les cultures, les ethnies et les régions.

Ils impulsent un humanisme capable de produire la recomposition des forces sociales, dans un monde dans lequel se déstructurent les pays, les institutions et les relations humaines ; ils mettent en évidence, dans un monde dans lequel le sens

en relation

  • Montaigne et la mort
    4323 mots | 18 pages
  • Montaigne et la Mort
    1373 mots | 6 pages
  • Montaigne et la mort
    1076 mots | 5 pages
  • La mort vue par montaigne
    791 mots | 4 pages
  • La préméditation de la mort, montaigne
    443 mots | 2 pages
  • La mort dans montaigne, instant révélateur
    911 mots | 4 pages
  • Montaigne livre I chap 20 réflexion sur la mort
    1110 mots | 5 pages
  • Exposé sur montaigne
    4153 mots | 17 pages
  • Lecture Analytique Montaigne Livre I chapitre XX
    523 mots | 3 pages
  • Montaigne, essais "que l'intention juge nos actions"
    2007 mots | 9 pages