Montaigne les essais

990 mots 4 pages
CHAPITRE I - Par divers moyens on arrive à pareille fin
A travers plusieurs histoires qui illustrent la vertu de certains hommes, Montaigne semble exprimer que la pitié ou la bravoure peuvent avoir le même résultat face à la haine et au mépris.
CHAPITRE II - De la Tristesse
Montaigne traite de la tristesse et indique qu'il cherche à ne pas l'éprouver. Pour lui, ce sentiment semble imbécile et à travers plusieurs histoires, on constate que certains Hommes se contiennent jusqu'au moment où la tristesse est trop grande et les amènent à l'accablement et même à la mort. Il précise que la joie peut avoir les mêmes conséquences.
CHAPITRE VIII - De l'Oisiveté
L'auteur décrit l'oisiveté, comme une activité informelle de l'esprit. Ce dernier divague sur une multitude de choses. Il ajoute que comme toutes choses, l'esprit doit être contraint pour ne pas s'égarer. S'étant lui-même laissé aller à la rêverie, il a décidé de noter les choses que son esprit avait créé.
CHAPITRE XIX - Que Philosopher, c'est apprendre à mourir
Montaigne acquiesce les propos de Cicéron qui expose que la réflexion (la philosophie) nous permet d'appréhender la mort et de ne pas la craindre. L'auteur complète en expliquant que la mort est une fin inévitable et qu'il semble idiot de s'attacher à cette fin plutôt que de profiter de la vie. Trois attitudes semblent possibles : avoir peur de la mort, ne pas s'en soucier, et en parler, l'apprivoiser et ne plus la craindre. Le fait de l'envisager à tous les moments de la vie, prépare l'Homme à partir sans regrets. Il émet ensuite l'hypothèse que le cérémonial qui entoure la mort, soit en réalité, plus effrayant que la mort en elle-même.
CHAPITRE XX - De la force de l'imagination
L'auteur expose que l'imagination peut avoir tant de force, que le fait imaginé ou pensé peut se traduire sur nous-mêmes. Il prend l'exemple d'un homme qui a voulu étudier la folie et qui est devenu fou. Il relate ensuite une anecdote dans laquelle il a joué sur

en relation

  • Les Essais de Montaigne
    8859 mots | 36 pages
  • Montaigne-essais
    719 mots | 3 pages
  • Montaigne - Essais
    985 mots | 4 pages
  • Les essais de montaigne
    1331 mots | 6 pages
  • Montaigne les essais
    619 mots | 3 pages
  • Les Essais de Montaigne
    891 mots | 4 pages
  • Les essais de montaigne
    2029 mots | 9 pages
  • Les essais de montaigne
    273 mots | 2 pages
  • Montaigne essais
    363 mots | 2 pages
  • Montaigne essais
    962 mots | 4 pages