Montaigne

Pages: 7 (1586 mots) Publié le: 2 décembre 2012
T E X T E








[…]

Pour tout ceci, je ne veux pas qu’on emprisonne ce garçon. Je ne veux pas
qu’on l’abandonne à l’humeur mélancolique d’un furieux maître d’école. Je ne veux pas corrompre son esprit à le tenir à la géhenne1 et au travail à la mode des autres, quatorze ou quinze heures par jour, comme un portefaix. Ni ne trouverais bon, quand
5 par quelque complexionsolitaire et mélancolique, on le verrait adonné d’une application trop indiscrète à l’étude des livres, qu’on le la lui nourrît, cela les rend ineptes à la conversation civile et les détourne de meilleures occupations. Et combien ai-je vu de mon temps, d’hommes abêtis par téméraire avidité de science ? Carnéade2 s’en trouva si affolé, qu’il n’eut plus le loisir de se faire le poil et les ongles. Ni ne10 veux gâter ses mœurs généreuses par l’incivilité et barbarie d’autrui. La sagesse française a été anciennement en proverbe, pour une sagesse qui prenait de bonne heure, et n’avait guère de tenue. À la vérité, nous voyons encore qu’il n’est rien de si gentil que les petits enfants de France ; mais ordinairement ils trompent l’espérance qu’on en a conçue, et, hommes faits, on n’y voit aucuneexcellence. J’ai ouï tenir à
15 gens d’entendement que ces collèges où on les envoie, de quoi ils ont foison, les abrutissent ainsi.

Au nôtre, un cabinet, un jardin, la table et le lit, la solitude, la compagnie, le matin et le vêpre3, toutes les heures lui seront une, toutes places lui seront étude ; car la philosophie, qui, comme formatrice de jugements et des mœurs, sera sa première
20leçon, a ce privilège de se mêler partout. Isocrate4 l’orateur, étant prié en un festin de parler de son art, chacun trouve qu’il eut raison de répondre : « Il n’est pas maintenant de ce que je sais faire ; et ce de quoi il est maintenant question, je ne le sais pas faire. » Car de présenter des harangues ou des disputes de rhétorique à une compagnie assemblée pour rire et faire bonne chère ce seraitun mélange de trop mauvais accord.
25 Et autant en pourrait-on dire de toutes les autres sciences. Mais quant à la philosophie, en la partie où elle traite de l’homme et de ses devoirs et offices, ç’a été le jugement commun de tous les sages, que, pour la douceur de sa conversation, elle ne devait être refusée ni aux festins, ni aux jeux. […] Ainsi, sans doute, il chômera moins que les autres.Mais comme les pas que nous employons à nous promener dans une galerie,
30 quoiqu’il y en ait trois fois autant, ne nous lassent pas comme ceux que nous mettons à quelque chemin desseigné, aussi notre leçon, se passant comme par rencontre5, sans obligation de temps et de lieu, et se mêlant à toutes nos actions, se coulera sans se faire sentir. Les jeux mêmes et les exercices seront une bonnepartie de l’étude ; la course, la lutte, la musique, la danse, la chasse, le maniement des chevaux et des armes. Je
35 veux que la bienséance extérieure6, et l’entregent7, et la disposition de la personne, se façonne quant et quant à l’âme. Ce n’est pas une âme, ce n’est pas un corps qu’on dresse, c’est un homme ; il n’en faut pas faire à deux. Et, comme dit Platon, il ne faut pas les dresser l’unsans l’autre, mais les conduire également, comme un couple de chevaux attelés à même timon.



1. Prison.
2. Philosophe grec du IIIe siècle avant J.-C.
3. Soir.
4. Orateur athénien du Ve siècle avant J.-C.
5. Par hasard.
6. Apparence.
7. Relations sociales.





Montaigne, Essais, Livre I, chapitre XXVI (extrait),
« De l’institution des enfants ».


ÉTUDE ANALYTIQUEIntroduction

Michel de Montaigne (1533-1592) est un auteur phare de l’humanisme français. Magistrat qui participe à la vie politique de son époque (il est plusieurs fois élu maire de Bordeaux), il est l’auteur d’un livre qui a influencé toute la culture occidentale : les Essais. Œuvre inclassable, elle tient à la fois de l’autobiographie, du journal et de l’essai. L’auteur y a consacré plus de...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Montaigne
  • Montaigne
  • Montaigne
  • montaigne
  • Montaigne
  • Montaigne
  • Montaigne
  • Montaigne

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !