Montesquieu

456 mots 2 pages
Philosophie Les principes Article détaillé : De l'esprit des lois.

(Tome II) Edition de 1749 chez Chatelain.
Dans cette œuvre capitale, qui rencontra un énorme succès, Montesquieu tente de dégager les principes fondamentaux et la logique des différentes institutions politiques par l'étude des lois considérées comme simples rapports entre les réalités sociales. Cependant après sa mort, ses idées furent souvent radicalisées et les principes de son gouvernement monarchique furent interprétés de façon détournée. Ce n'est qu'au moment de la Révolution française que les révolutionnaires monarchiens tenteront vainement de les faire adapter par l'Assemblée constituante pour contrer l'Abbé Sieyès partisan de la rupture avec tout héritage et tout modèle. Son œuvre, qui inspira les auteurs de la Constitution de 1791, mais également des constitutions suivantes, est à l'origine du principe de distinction des pouvoirs législatif, exécutif et judiciaire, base de toute république. Il est aussi considéré comme l'un des pères de la sociologie, notamment par Raymond Aron. Cependant, malgré l'immensité de son apport à la théorie moderne de la démocratie parlementaire et du libéralisme, il est nécessaire de replacer un certain nombre de ses idées dans le contexte de son œuvre, De l'esprit des lois : 1.il n'a pas eu de réflexion réellement poussée sur le rôle central du pouvoir judiciaire ;

La distribution des pouvoirs Article connexe : Séparation des pouvoirs. Montesquieu prévoit la « distribution des pouvoirs » au chapitre 5 de De l'esprit des lois. Montesquieu distingue trois pouvoirs : la « puissance législative », la « puissance judiciaire des choses qui dépendent du droit des gens », chargée particulièrement des affaires étrangères et de la défense, et la « puissance exécutrice de celles qui dépendent du droit civil », qui correspondent respectivement à ce que l'on nomme aujourd'hui le pouvoir législatif, judiciaire et exécutif.

en relation

  • Montesquieu
    3888 mots | 16 pages
  • Montesquieu
    1513 mots | 7 pages
  • Montesquieu
    296 mots | 2 pages
  • Montesquieu
    771 mots | 4 pages
  • Montesquieu
    516 mots | 3 pages
  • Montesquieu
    309 mots | 2 pages
  • Montesquieu
    486 mots | 2 pages
  • Montesquieu
    4326 mots | 18 pages
  • Montesquieu
    1112 mots | 5 pages
  • Montesquieu
    685 mots | 3 pages