Montesquieu

Pages: 6 (1390 mots) Publié le: 1 novembre 2013
Montesquieu (1689-1755)

Une carrière parlementaire
Issu d'une famille d'importants parlementaires bordelais, Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu, fut élevé d'abord au château de La Brède, où il était né le 18janvier 1689. Il suivit ensuite des études de droit, à Bordeaux puis à Paris. Dans la capitale, il fréquenta les milieux savants et lettrés, mais, très attaché à saterre et à sa région, il revint à Bordeaux, où il prit la charge de conseiller au parlement (1714). À la mort de son père, il entra en possession du domaine de La Brède et des vignobles qui en faisaient partie, et, en 1716, son oncle lui légua sa charge de président à mortier au parlement de Bordeaux. Dès lors, le destin de Montesquieu semble tracé: sa vie durant, il resta fidèle à ses attachesde propriétaire terrien et de magistrat.
Des premiers écrits aux Lettres persanes
Pourtant, parallèlement à cette charge, dès 1717, il se passionna pour les sciences, et, comme membre de l'Académie des sciences de Bordeaux, il rédigea de nombreux traités de physique, de médecine, mais également de politique et de philosophie (Sur la Politique des Romains dans la religion, 1716). Ces premièresœuvres, par bien des aspects, annonçaient les Lettres persanes. Ce dernier ouvrage, l'un des chefs-d'œuvre de Montesquieu, fut publié anonymement en 1721 à Amsterdam, probablement pour éviter que ce roman, audacieux à bien des égards, ne compromît la réputation de sérieux du magistrat qu'était Montesquieu. Cependant, cet anonymat fut vite percé à jour et le roman fit sans doute différer jusqu'en 1727l'élection de son auteur à l'Académie française (voir Institut de France). En revanche, le succès des Lettres persanes ouvrit à Montesquieu les portes des salons parisiens, comme celui de la marquise de Lambert ou le club de l'Entresol (voir Salons littéraires).
Voyages et observations
Tout en restant profondément attaché à sa terre natale, Montesquieu passa alors une grande partie de son tempsdans les salons parisiens et en voyage: c'est la fréquentation des salons qui lui inspira sans doute des romans tels que le Temple de Gnide (1725), écrits dans la veine galante et témoignant d'une très grande finesse psychologique et morale. De 1728 à 1731, faisant preuve d'une insatiable curiosité intellectuelle, Montesquieu se rendit en Hongrie, en Italie, en Hollande, en Angleterre, où ildemeura près de deux ans. Tous ces voyages rendirent possible une observation minutieuse de la géographie, de l'économie, des mœurs et des coutumes politiques des différents pays européens. De retour chez lui, Montesquieu se consacra à l'étude de l'histoire et publia en 1734 les Considérations sur les causes de la grandeur des Romains et de leur décadence. Cet essai était au départ destiné à s'intégrerdans un ensemble beaucoup plus vaste de philosophie politique que Montesquieu était en train de rédiger. Pendant encore quatorze années, compilant sources livresques et témoignages, il composa, augmenta, remania l'œuvre de toute sa vie, De l'esprit des lois (1748).
L'ouvrage, publié anonymement à Genève, eut immédiatement un immense retentissement, mais fut attaqué par les jésuites et lesjansénistes, qui critiquèrent violemment son éloge de la religion naturelle. Montesquieu leur répondit par la Défense de l'«!Esprit des lois!» (1750), mais la faculté de théologie de Paris condamna l'ouvrage, qui avait d'ailleurs été mis à l'Index par le pape dès sa publication en 1748. Montesquieu publia encore Lysimaque (1754) et rédigea l'article «!Essai sur le goût!» (posthume, 1757) del'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert. Devenu pratiquement aveugle, il s'éteignit le 10février 1755.
Les Lettres persanes

 Les Lettres persanes , œuvre épistolaire de Montesquieu publié anonymement en 1721, racontent le voyage à Paris de deux Persans, Usbek et Rica. Leur séjour, qui dure huit années, est pour eux l'occasion d'observer la société et le mode de vie des Français, leurs coutumes, leurs...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Montesquieu
  • Montesquieu
  • Montesquieu
  • Montesquieu
  • Montesquieu
  • Montesquieux
  • Montesquieu
  • Montesquieu

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !