montrer que la creation de l'onu était au centre des préoccupations des alliés pendant les conferances diplomatiques

9058 mots 37 pages
Conférences de la Guerre froide en Europe (1945-1955)
Aller à : Navigation, rechercher
La Seconde Guerre mondiale ne s’est pas achevée par un traité de paix entre les belligérants, contrairement à toutes les guerres précédentes en Europe. De nombreuses conférences internationales se sont donc tenues de 1945 à 1955 dans le but de trouver un accord définitif entre les alliés de la Seconde Guerre mondiale sur la paix et la sécurité en Europe. Le sujet majeur en fut le règlement du problème allemand qui ne trouvera son dénouement provisoire qu’en 1955, avec la reconnaissance de l’existence de deux états allemands, la RFA et la RDA, ancrés respectivement dans le camp occidental et le camp communiste. Trente-cinq ans s’écouleront ensuite avant que la question ne rebondisse avec l’effondrement du bloc soviétique, conduisant à la réunification de l’Allemagne en 1990.
L’impossible accord sur l’Allemagne et les visions divergentes des Quatre1 quant à leur sécurité, leur redressement économique et leur rôle dans le monde conduisirent dès 1947 à l’instauration de l’état de Guerre froide entre les deux Grands, les États-Unis et l’ Union soviétique, et à la constitution des blocs de l’Ouest et de l’Est autour d’eux.
Au-delà de ces conférences entre ministres des Affaires étrangères et diplomates, événements spectaculaires très médiatisés, les États ont cherché des réponses plus structurelles aux questions de paix, de sécurité et de développement économique via la création d’Organisations permanentes de gouvernance interétatique. En 1945, l’Organisation des Nations unies (ONU) - qui deviendra souvent le théâtre de l’affrontement Est-Ouest – est née de cette volonté des Quatre d’instaurer une paix durable. À partir de 1947, afin de répondre aux besoins de chacun des deux blocs en Europe, naîtront de conférences constitutives spécifiques l’Organisation européenne de coopération économique (OECE), le Conseil de l’Europe, la Communauté européenne du charbon et de l'acier

en relation

  • Culture générale
    82373 mots | 330 pages