Morphogénèse des réseaux

3004 mots 13 pages
Autrefois, les économistes avaient une conception et une analyse des réseaux très restrictives. De part une vision walrassienne, les économistes considéraient les agents comme étant rationnels, homo économicus, ils étaient alors capable d'avoir des préférences et de les ordonner, de maximiser leurs satisfactions en utilisant au mieux leurs ressources mais également d'analyser et d'anticiper de façon optimale les évènements du monde qui les entouraient afin de prendre des décisions permettant cette maximisation. Cependant, de plus en plus d'économistes ont manifesté une volonté grandissante d'analyse et de compréhension d'une représentation plus réaliste de l'économie. Pour se faire, ils se sont donc penchés sur l'émergence, la formation ainsi que la dynamique des réseaux, dans le but de conceptualiser leur place dans l'économie. Les économistes ont donc commencé un processus de réfutation de la vision walrassienne, et admis que les agents ne seraient désormais plus entièrement rationnels ni seuls. De plus, ils ont également admis une certaine corrélation entre l'économie et la sociologie.
Nous étudierons au long de cette synthèse, l'analyse de Patrick Cohendet, Alan Kirman et Jean-Benoit Zimmermann, concernant la morphogénèse des réseaux qui s'attache à analyser l'évolution et le développement des formes et des structures du réseau.
Dans un premier temps, nous nous intéresserons aux fondements théoriques des réseaux, en s'intéressant particulièrement à la socio-économie des réseaux ainsi qu'à l'économie des interactions. Dans un second temps, nous nous pencherons sur les avancées récentes dans la prise en compte de la morphogénèse des réseaux en étudiant les différences entre les interactions entre groupes et celles entre individus. Nous parlerons également de la formation de liens entre individus. Enfin, dans une troisième partie nous étudierons les différentes formes et rôles que les réseaux jouent dans l'économie aujourd'hui.

Tout d'abord, les économistes

en relation

  • La ville musulmane
    4044 mots | 17 pages
  • Le règne de l'urbain et la mort de la ville
    1085 mots | 5 pages
  • Cours de histoire des systèmes internationaux (lyon 3)
    7202 mots | 29 pages
  • Projet eco
    12240 mots | 49 pages
  • L'argent
    2176 mots | 9 pages
  • Cours chevret médecine paces
    2582 mots | 11 pages
  • Dynamique sedimentaire et morphogenese actuelle du littoral d’el jadida (maroc)
    9926 mots | 40 pages
  • écosystèmes
    2965 mots | 12 pages
  • marche
    4365 mots | 18 pages
  • etudier
    2290 mots | 10 pages