Morphogénèse des réseaux

Pages: 13 (3004 mots) Publié le: 7 octobre 2012
Autrefois, les économistes avaient une conception et une analyse des réseaux très restrictives. De part une vision walrassienne, les économistes considéraient les agents comme étant rationnels, homo économicus, ils étaient alors capable d'avoir des préférences et de les ordonner, de maximiser leurs satisfactions en utilisant au mieux leurs ressources mais également d'analyser et d'anticiper defaçon optimale les évènements du monde qui les entouraient afin de prendre des décisions permettant cette maximisation. Cependant, de plus en plus d'économistes ont manifesté une volonté grandissante d'analyse et de compréhension d'une représentation plus réaliste de l'économie. Pour se faire, ils se sont donc penchés sur l'émergence, la formation ainsi que la dynamique des réseaux, dans le but deconceptualiser leur place dans l'économie. Les économistes ont donc commencé un processus de réfutation de la vision walrassienne, et admis que les agents ne seraient désormais plus entièrement rationnels ni seuls. De plus, ils ont également admis une certaine corrélation entre l'économie et la sociologie.
Nous étudierons au long de cette synthèse, l'analyse de Patrick Cohendet, Alan Kirman etJean-Benoit Zimmermann, concernant la morphogénèse des réseaux qui s'attache à analyser l'évolution et le développement des formes et des structures du réseau.
Dans un premier temps, nous nous intéresserons aux fondements théoriques des réseaux, en s'intéressant particulièrement à la socio-économie des réseaux ainsi qu'à l'économie des interactions. Dans un second temps, nous nous pencherons sur lesavancées récentes dans la prise en compte de la morphogénèse des réseaux en étudiant les différences entre les interactions entre groupes et celles entre individus. Nous parlerons également de la formation de liens entre individus. Enfin, dans une troisième partie nous étudierons les différentes formes et rôles que les réseaux jouent dans l'économie aujourd'hui.

Tout d'abord, les économistesont commencé à s'intéresser de plus près aux phénomènes de réseaux au début des années 1980, grâce au développement d'une économie industrielle des réseaux. Les économistes ont analysé les relations des entreprises entre elles, mais également les relations qu'elles entretenaient avec les consommateurs, leurs buts étant alors d'étudier les interactions stratégiques qu'ils effectuaient en concurrenceimparfaite. Cette notion d'interaction, déjà introduite par Thomas Schelling, a été développée par les économistes à partir des années 1990, désireux de pouvoir interpréter les phénomènes économiques complexes qui se produisaient alors, les économistes se sont servis des réseaux tel un outil pour les étudier. Les réseaux sont alors considérés tels une structure à part entière, entraînant desinteractions entre individus. Toutefois, les économistes dissociaient toujours la sociologie des réseaux et l'économie des interactions. Ce n'est qu'à partir du milieu des années 1990, que ces deux aspects essentiels ont commencé à s'unir, et les économistes ont commencé à réellement se servir de l'idée de réseau tel un dispositif absolu permettant d'étudier et de comprendre l'émergence de formesinstitutionnelles de base de l'économie.
Après avoir effectué une brève rétrospective historique concernant l'arrivée des réseaux au niveau économique, nous allons ici détailler les deux concepts fondamentaux, à savoir l'économie des interactions puis l'approche des réseaux sociaux.
Les économistes ont suivi les travaux auparavant réalisés par Follmer, Schelling ou Kirman pour ensuite élaborer uneanalyse plus précise concernant le développement de l'économie des interactions. Une interaction est un échange d'information, d'émotion, ou d'énergie entre deux agents au minimum au sein d'un système. C'est une action réciproque qui suppose l'entrée en contact de sujets.
L'agent n'agit désormais plus seul comme le modèle walrassien l'indiquait, mais avec les autres, c'est un profond...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Morphogenèse
  • Morphogénèse
  • morphogenèse
  • La morphogenèse
  • Morphogénèse
  • La morphogenese vegetale
  • morphogenese vegetal
  • La morphogénèse végétale

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !