Mort emma bovary détaillé

2350 mots 10 pages
Lecture troisième : la mort solitaire du père : pp.237-238 (pp.480-484) « Aucune répondit le vieillard en se dressant sur son séant. » à « Et me voilà à la porte de mes filles. »

La mort du père Goriot est la conclusion logique de toute l’action qui conduit le personnage de l’amour passionné, à la dépossession de soi, à l’expérience de l’ingratitude jusqu’à la mort misérable et solitaire. Goriot passe de l’état de celui qui compte car il a la fortune à l’abandon le plus total, au mépris de tous.
1)Précédant la mort, un instant de lucidité saisit Goriot, il atteint une connaissance en profondeur de tout son parcours. 2) L’argent, la richesse sont l’équivalent de l’énergie vitale qui l’a progressivement abandonné jusqu’au dénuement et à la mort. 3) Même dans l’agonie solitaire il reste l’amant passionné de ses filles dont il attend encore et malgré tout, la visite.

1)La lucidité du mourant :
a)Connaissance et savoir prennent une place essentielle dans l’agonie du père. Il semble être parvenu à un moment de lucidité qui éclaire sa vie entière. Une légende veut qu’au moment de la mort, l’agonisant saisisse en un court instant le contenu de toute sa vie. C’est ce qui arrive à Goriot, il parvient à une vision claire de ce que sont devenues ses filles et de ce qu’il est devenu pour elles. « Je le savais », « Il faut mourir pour savoir ce que c’est que des enfants » Le vocabulaire de la connaissance se développe conjointement avec celui de la mort : « Je sais cela depuis dix ans. » La vie apparaît comme une illusion volontaire, un aveuglement. Goriot avait sous les yeux l’échec et le naufrage qu’il est en train de connaître, mais il ne voulait pas y croire : « Je me le disais quelquefois, mais je n’osais pas y croire. » La vie est une recherche de cette connaissance que n’apporte que la mort : « J’aurais voulu tout savoir, mais ce que j’ai bien su, c’est que j’étais de trop sur terre. »
b)Sa vie durant Goriot faisait des affaires uniquement dans l’idée de réunir

en relation

  • La vision de l'homme
    604 mots | 3 pages
  • Madame Bovary
    1143 mots | 5 pages
  • Gustave flaubert
    4706 mots | 19 pages
  • Boyary
    1727 mots | 7 pages
  • Etude linguistique: une double écriture dans bovary
    7048 mots | 29 pages
  • bovary_et_realisme
    713 mots | 3 pages
  • dissertation sur le swag
    1066 mots | 5 pages
  • Ecriture et réalisme madame bovary
    3098 mots | 13 pages
  • Quel portrait peut-on se faire d'emma à partir de ces six extraits du roman madame bovary de gustave flaubert?
    18111 mots | 73 pages
  • Emma bovary
    883 mots | 4 pages