Mortel

762 mots 4 pages
Jean-Baptiste Chassignet (1570? - 1635?), Le Mépris de la vie et consolation contre la mort.

Mortel pense quel est dessous la couverture
D’un charnier mortuaire un corps mangé de vers,
Décharné, dénervé, où les os découverts,
Dépoulpés, dénoués, délaissent leur jointure :

Ici l’une des mains tombe de pourriture,
Les yeux d’autre côté détournés à l’envers
Se distillent en glaire, et les muscles divers
Servent aux vers goulus d’ordinaire pâture :

Le ventre déchiré cornant de puanteur
Infecte l’air voisin de mauvaise senteur,
Et le nez mi-rongé difforme le visage ;

Puis connaissant l’état de ta fragilité,
Fonde en Dieu seulement, estimant vanité
Tout ce qui ne te rend plus savant et plus sage.

Jean-Baptiste Chassignet est un poète Franc-Comtois . Il s’est distingué par les 434 sonnets du Mépris de la vie et consolation contre la mort (1594). Ce sonnet s’inscrit dans le mouvement baroque : témoignage de la Contre-Réforme catholique, l’art baroque ne craint pas de choquer , d’impressionner ou d’émerveiller pour ramener le fidèle à la foi. problématique

Cette poésie vise à persuader le lecteur de se (re)tourner vers Dieu.

Annonce du plan

I. description horrible

A. par le réalisme macabre

Chair en décomposition : richesse du ch lex : pourriture, décharné, dépoulpé, distille en glaire, déchiré, rongé.

L’allitération en "r" pourrait signifier les grincements, les craquements, l’horreur de ce spectacle macabre

Les rimes : vers ; rappelent la dévoration de la chair. Sonorités se retrouvent dans le v8.

Echos sonores mettent aussi en valeur des vers particulièrement atroces, auxquels ils donnent une grande force expressive.

B. Par la repré de la mort comme anéantissement

À la fin du premier quatrain, on note l’accumulation des termes avec le préfixe dé- signe d’anéantissement. La mort est la dissolution horrible de l’enveloppe corporelle et matérielle.
On peut remarquer aussi le possible double sens de tombe : à

en relation

  • Philo mortels
    958 mots | 4 pages
  • Galerie mortelle
    924 mots | 4 pages
  • Anniversaire mortel.
    1388 mots | 6 pages
  • Mortel pense
    786 mots | 4 pages
  • Existence pour un mortel
    2582 mots | 11 pages
  • L'odyssée- les dieux et les mortels.
    1815 mots | 8 pages
  • Le diplôme est l'ennemi mortel de la culture
    868 mots | 4 pages
  • Coupe Mortelle, Cassandra Clare
    73187 mots | 293 pages
  • Violence Mortelle Sur Le Lieu Du Travail Traduction
    316 mots | 2 pages
  • Comparaison entre le coups mortel et l'assasinat
    2277 mots | 10 pages