Mortt

1407 mots 6 pages
Le fait de voir la mort de quelqu’un peut être autant douloureux que connu pour la plupart des gens.

De plus, il est aussi bouleversant que naturel. Dans chaque culture, la mort est abordée de différents points de vue. Dans plusieurs domaines tels la littérature et le cinéma, on constate que les écrivains et les cinéastes tentent d’expliquer ce sujet de différentes manières.

Dans les extraits de deux écrivains québécois que nous allons comparer, ils nous décrivent la mort. Dans l’autobiographie de Gabrielle Roy ; l’auteur développe la mort de son père. L’extrait de l’océan, écrit par Pol Pelletier, porte sur la description de la mort d’une mère de famille, une femme de théâtre.

En ce qui concerne la ressemblance dans ces deux textes, c’est la mort d’un parent. Dans tous les deux textes ; l’image donnée de la mort et la grande tristesse de mourant(e) par la famille, nous touche fortement. Cependant, nous pouvons se différencier les attitudes par lesquelles chaque famille manifeste son amour envers le (la) mourant(e).

La famille entoure la mourante, aussi, la mort est décrite d’une façon souffrante et violente. Malgré les ressemblances, les extraits se diffèrent plus par la situation familiale après la mort d’un proche.

Dans le texte des Océans, quand la famille entoure la mourante, l’auteur nous dévoile le côté violent et souffrant de la mort. Tandis que la situation familiale après la mort d’un proche s’oppose d’un texte à l’autre.

Tout d’abord, le moment de la mort des parents assimile dans les deux extraits. Autrement dit, les familles accompagnent les agonisants avec un grand chagrin.

Dans le premier extrait, Gabrielle Roy est à côté de son père au moment où il meurt, il raconte dans cette scène que :

‘’ Un soupir moins profond, venu de moins loin, aboutit a ses lèvres comme s’éteindre une dernière petite vague épuisée sur la sable. Sa tête inclina, le silence enfin. ‘’

Avec tout les détails que Gabrielle Roy nous dit dans cette

en relation

  • Phedre
    13760 mots | 56 pages
  • Phèdre de racine
    14759 mots | 60 pages
  • 1984
    113891 mots | 456 pages
  • Etude 2020
    86618 mots | 347 pages