Motion de censure

369 mots 2 pages
Demande déposée par un ou plusieurs parlementaires, tendant à obtenir la condamnation du gouvernement par l'Assemblée à laquelle ils appartiennent. Expressément prévue en France par la Constitution de la IVe République, la motion de censure tomba rapidement en désuétude, le gouvernement préférant, en général, mettre en jeu sa responsabilité devant le Parlement. C'est pourquoi, dans son effort pour assurer la stabilité gouvernementale, la Constitution de 1958 accorde un grand rôle à la motion de censure, qui oblige les membres des Assemblées à manifester clairement leur désir de voir remplacer le ministère. Celui-ci se trouve ainsi protégé contre lui-même, puisque, sauf dans les hypothèses où il se décide à engager sa responsabilité sur son programme ou sur une déclaration de politique générale, c'est à l'Assemblée nationale qu'il appartient de lui témoigné sa défiance, avec les risques que fait alors courir aux députés la quasi-certitude de la dissolution. Sous la IIIème et la IVème Républiques, cette fonction de sanction s’exerçait pleinement dans la mesure où les députés n’hésitaient pas à renverser le Gouvernement, même si cela résultait davantage d’une initiative prise par celui-ci (question de confiance) que d’un acte engagé par les parlementaires eux-mêmes (motion de censure).
Si l’article 20 de la Constitution de 1958 dispose que le Gouvernement est « responsable devant le Parlement », l’article 50 précise que seuls les votes de l’Assemblée nationale peuvent sanctionner le Gouvernement.
Trois procédures de mise en cause de la responsabilité du Gouvernement devant l’Assemblée nationale sont définies par l’article 49 de la Constitution :
- l’engagement de la responsabilité du Gouvernement sur son programme ou sur une déclaration de politique générale (article 49, alinéa premier) couramment dénommé question de confiance ;
- le dépôt d’une motion de censure à l’initiative des députés (article 49, alinéa 2) ;
- l’engagement de la responsabilité du

en relation

  • la motion de censure commentaire
    329 mots | 2 pages
  • Droit de dissolution et motion de censure
    1953 mots | 8 pages
  • Motion de censure sous la ve république
    1019 mots | 5 pages
  • La motion de censure est-elle efficace dans les régimes parlementaires ?
    895 mots | 4 pages
  • Motion de censure du 4/10/1962
    2083 mots | 9 pages
  • Commentaire de texte : « motion de censure du 4 octobre 1962 »
    1093 mots | 5 pages
  • Droit parlementaire
    9143 mots | 37 pages
  • Le contrôle du parlement sur le gouvernement
    1268 mots | 6 pages
  • Peut-on parler d'une responsabilité du gouvernement sous la vème république ?
    1893 mots | 8 pages
  • Réforme de l'article 49 al3 du la constitution
    1385 mots | 6 pages