Mots

Pages: 20 (4756 mots) Publié le: 4 mars 2013
Mots.
Yasmine Arhazzal.

L'aphasie : Le mot « aphasie » vient du grec « phasis » (parole) et signifie « sans parole ».
D’après Wikipedia.

Parce que toute autre chose importe peu désormais.
Qui suis-je ? Innumérables sont les livres qui commencent avec cette question philosophique voire existentielle. Je cherchais dans chacun d’eux la réponse à cette question, la réponse à ma question.Une quelconque réponse capable d’assouvir cette envie sordide qui animait mon envie de lire et de scruter tout écrit. Où en suis-je ?
On m’avait recommandé d’assister à un certain cours avec beaucoup d’insistance. On connaissait mon penchant pour les mots, et c’était d’ailleurs pourquoi ce fut ce cours et aucun autre.
Il faisait un temps de Goethe. Je pris l’un de ses écrits pour le trajet etquittai mon appartement. Je me dirigeai vers l’endroit où le cours était prévu. Il y avait peu de monde. On entra la salle et attendîmes.
Il boitait.
Ce fut la première chose que j’avais remarquée. Il était en retard, essoufflé. Des gouttelettes de sueur se faisaient un chemin tout au long de son visage, en passant par son front, ses paupières, ses joues et son menton pour ensuite sedissiper dans le tissu ankylosé par excès de séchage de sa chemise beige. Quelque part entre son cartable mal fermé, son pantalon décoloré et ses chaussures démesurées je m’étais perdue.
Il dépoussiéra son siège, s’assit, rabaissa la tête, repris son souffle, puis nous regarda. Il se mit à nouveau debout, épousseta le tableau, écrit la date d’une main calligraphique, soignée, s’arrêta, expectora dansson mouchoir, le rangea d’un air embarrassé, agité. Il fit le tour de la salle et commença enfin le cours. Sa voix était un étau qui saisissait mon âme et celles des autres et en fit comme bon lui semblait. Mes états et les leurs basculaient d’une phrase à l’autre, d’un paragraphe à l’autre, d’un texte à l’autre avec aisance, avec désinvolture.
Je retraçais indistinctivement les rebords de sasilhouette. Des cheveux, des joues, des oreilles, un cou, des épaules, des coudes, des doigts, des hanches, des cuisses, et des pieds. Dans la pénombre qui nous entourait, les objets prenaient des formes inaccoutumées, singulières. Les sons de Pathétique, 6ème symphonie de Tchaïkovski, orchestraient nos mouvements, tantôt avec rage, tantôt avec douceur. Les murs de la pièce pleuraient la perte deTchaïkovski, mais aussi la notre, discrètement, silencieusement.
L’être humain est une existence curieuse. Bien que la découverte de tout ce qui l’entoure lui est disponible via toutes sortes d’outils, sa propre découverte, elle, demeure un mystère qui lui est inaccessible tant que la personne qui dispose du mécanisme propre à son seul et unique cas n’a pas surgit. Ce même mécanisme expose cethumain à un visage de lui-même qu’il ne connaît pas. Un visage étranger. Un visage traître. Un visage qui se moque de toute règle, de tout principe. Un visage qui tâche de garder le maître du mécanisme qui l’a dévoilé à ses côtés.
La digne indignité, la timide intrépidité, l’innocente culpabilité, la beauté laide, la belle laideur, l’honnête hypocrisie, l’honnêteté hypocrite, le sens insensé, lapeur courageuse, le courage peureux, la lâcheté arrogante, la lâche arrogance, l’amour haineux, la haine amoureuse. Toute chose se bouleverse. Rien n’est plus comme avant.
Il était en colère encore ce jour là. Certainement à cause de facéties dont sa jambe était le sujet. Il me regarda, pleura, me caressa, balbutia et ensuite posa sa tête sur mes genoux. Je fermai les yeux : Ca allait reprendre.L’eau de la douche caressait mes bleus et essuyait mes larmes. Le mur faïencé supportait le poids de mon corps. Le poids de mon cœur. Je m’écroulais. Je me perdais.
Ses mots percutaient encore mes tympans. ‘Cette personne n’est pas moi. Tu me changes. Tu me nuis.’
Je mis mon manteau, pris deux ou trois cigarettes, couvris ses jambes et sortis. Il avait imprégné de son odeur toute once...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Les mots
  • Les mots
  • Les mots
  • les mots
  • Mots
  • Mots
  • Les mots
  • MOTS

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !