Mr Fallus

Pages: 5 (1106 mots) Publié le: 23 janvier 2015
Je n’ai jamais sut sur quel pied dansé
Prisonniers d’un sombre, douloureux passée
Nos rêves passées noircis par les remords
L’âme et le cœur en profond désaccords
Les nombreux souvenirs sombrent
Les profonds remords grondent
Oublions les pour quelques secondes
J’ouvre le bal de nébuleuses pensées
Pour d’un revers de main les envoyer valser
Une dernière danse pour s’en détacher
Pour peuà peu les éradiquer
Laissons nos larmes loin de la ronde
Affichons notre bonheur aux yeux du monde
Abandonne toi dans mon soupir
Car ce soir fleuri le bal de nos désirs
Les nombreux souvenirs sombrent
Refont surface à chaque seconde
Les profonds remords dans la nuit grondent
Oublions les pour quelques secondes
J’ouvre cette danse de noirs pensées
Pour d’un regard les envoyer valserLongue et dernière danse pour s’en détacher
Pour à jamais s’en débarrassé
Laissons donc hier
Laissons donc le froid de l’hiver
Étouffer l’écho de nos prières
Laissons donc le froid de l’hiver
Nous mordre de ses mâchoires de fer
Tous les deux nous tenant la main
Ne pouvant qu’espérer pour demain
Que chacun trouve son chemin
Alors nous avançons mains dans la mains
En nous l’espoir d’un mondede bien.

Des questions encore et encore
Mais jamais de réponses claires.
Toujours de nouveaux mystères
Qui à la longue te détériorent.

Elles se bousculent dans ta tête
Et n’en font qu’à leurs têtes,
Renversant tes certitudes,
T’abaissant à la servitude.

Mais révolte-toi et tiens bon;
Laisse sur le bord du chemin
Ces restes de ta Passion
Qui cachent ton soleil de demain.

Soissur qu’un de ses rayons t’atteindra;
Crois-moi, tu ne le regretteras pas.
Tu ne voudras que sauter dans ses bras
Et croire qu’il ne vient que pour toi.

Ainsi ira ta vie, éclairée et ombragée,
Jusqu’au jour où ta lumière apparaîtra.
Toute la vie vous vous aimerez
Et à jamais elle te comblera.

Si tu trouves l’âme sœur,
Fais juste parler ton cœur.
mercredi, 10 janvier 2007
... sur tonchemin ...

albâtre

loin de moi l'idée de graver dans le marbre de tailler dans une écorce d'arbre loin de moi l'idée de suggérer que je m'en moque que je n'en ai rien à faire que guère je ne m'en soucie loin de moi ces folies mais je m'échine depuis octobre et pourquoi donc depuis début octobre même et qui m'aime me suive depuis octobre depuis ce même dernier octobre le troisdu mois je crois depuis ce temps-là depuis trois mois depuis trois mois et une semaine je m'échine ailleurs et le très long texte n'a pas avancé d'un poil pas beaucoup sans doute est-ce mon côté velléitaire qui ne cesse de me jouer des tours et les méandres du très long texte se sont figés comme une gelée le long des parois d'un bocal de verre et je vitupère contre mes essais éphémères montempérament affreusement velléitaire et ce teint d'albâtre qui n'est pas le mien comme je voudrais qu'il fût d'albâtre ou d'ébène ou autrement même sans métaphore mais au moins qu'il ait quelque tenue que mon visage sans retenue puisse soudain passer pour un tissu une pierre un songe soit en quelque sorte un tableau fasse tableau mais ce n'est pas le cas même ce mot albâtre jeté au visage jeté tout àtrac sur la page en haut de page ce mot me défigure ne me figure pas ne me représente pas ne figure rien de ce que je suis de ce que je pense être et je suis encore et toujours circonspect dans le doute et ce mot n'apporte rien aucune réponse et donc toujours je me jette à la figure ces accusations comme des bouteilles non pas à la mer mais bien dans la gueule oui je me donne des coups de bouteilletessons épars sur le parquet et mes joues ensanglantées enfin que ce soit ou non métaphore que le mot d'albâtre me figure ou non je prends ces coups ces reproches en plein visage et je m'accuse d'être velléitaire aussi bien sûr pour trop entreprendre je lance cent feux il est normal qu'un certain nombre des foyers meure et même ne démarre qu'à peine avant de s'achever dans un bruit de feuilles...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • "Il aurait fallu" de aragon
  • Mr
  • Mr J
  • Il n'aurait fallu
  • il n'aurait fallu
  • il n'aurait fallu
  • Questionaire MR Mr GRANGER
  • Mr jkil and mr iede

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !