Multiples causes de la délinquance chez les jeunes

484 mots 2 pages
Un individu est considéré comme délinquant lorsque par son comportement, il enfreint la loi. La délinquance est suivie de sanction plus ou moins importante qui varient en fonction de la gravité de l’acte commit. La délinquance juvénile, autrement dit la délinquance chez les jeunes existe, autant dans les établissements scolaire qu’ailleurs. Nous allons voir pourquoi la délinquance juvénile a lieu.

Tout d’abord, comme le montre le document 1, qui explique que des phénomènes comme l’humiliation, le soupçon, la peur ou la honte que subissent les jeunes par les policiers s’ajoute en plus a un milieu social désavantagé, a l’inégalité et au séparatisme lié a leurs origine. Tout ceci encourage d’une certaine manière ces jeunes individus à devenir délinquant. Les jeunes de banlieue sont souvent montrés du doigt et qualifié de ‘non fréquentable’ par exemple, et cette étiquette mise sur ces personnes a une influence négative sur eux car cela implique une déviance secondaire car a la base c’est un groupe social qui considère le jeune de banlieue de déviant, cet individu va donc par une suite d’interactions sociales se réapproprier cette identité déviant qu’on lui impose.

Ensuite un jeunes délinquant transgresse la loi pour assouvir un de ses besoins qu’il ne peut pas satisfaire autrement. Souvent par manque de moyens. Le plaisir immédiat d’avoir un bien qui satisfait l’individu devient donc plus important que le moyen de l’obtenir, c’est comme si il était prêt à tout pour obtenir ce bien, le tout implique « enfreindre la loi » évidemment. Comme le dit le document 3, le délinquant adopte le raisonnement selon lequel violer la loi apporte plus d’avantages que d’inconvénients. En effet, en souvent en échec scolaire, un délinquant peut se laisser penser que voler ou commettre un autre acte de délinquance est le seul moyen qu’il a pour s’en sortir, il pense en fait au présent, et ne réfléchit pas aux conséquences que ces actes peuvent avoir, tel des sanctions.

Enfin,

en relation

  • Délinquance
    1104 mots | 5 pages
  • La délinquance juvénile
    2546 mots | 11 pages
  • La delinquance juvenile
    2326 mots | 10 pages
  • Delinquance et criminalité dans les citée
    1167 mots | 5 pages
  • La délinquance juvénile
    1955 mots | 8 pages
  • tourisme en amérique espagnol
    2600 mots | 11 pages
  • la délinquence juvénile
    1432 mots | 6 pages
  • Deliquence juvenil
    509 mots | 3 pages
  • regime parlementaire
    1065 mots | 5 pages
  • Delinquance juvenille
    3326 mots | 14 pages