Mur de berlin

391 mots 2 pages
Il y a plus que vingt ans que le mur de Berlin est tombé. Mais il semble que tout le monde se souvient parfaitement de ce moment. Aujourd’hui, de nombreux politiciens prétendent en avoir été les témoins ou activistes de la première heure, comme si leur présence avait sécurisé le déroulement des évènements dans une bonne direction. À l’occasion du vingtième anniversaire de la chute du mur en 2009, ils étaient tous pressés de raconter: « moi, j’étais là quand le mur est tombé ». Dans le sauna (Angela Merkel), en Pologne (Hans-Dietrich Genscher) ou à mi-chemin entre Paris et Berlin (Nicolas Sarkozy).[1] L’événement s’inscrit dans la continuité de leurs propres vies et trouve une place entre deux activités, le déjeuner et le dîner. Pour ne plus déranger.

Le rangement dans la grande histoire n’a pas attendu non plus. Le récit de la chute du mur à Berlin entre parfaitement dans l’histoire de la victoire des démocraties capitalistes selon le modèle de l’ouest. La fin de l’histoire semblait à l’ordre du jour. Finies les luttes des classes, finis les affrontements idéologiques. Désormais le système capitaliste prévaut. Sans être mis en question.

Après l’étonnement devant ce qui s’est passé, l’histoire d’une continuité progressive qui est arrivé à son but a vite regagné le terrain. Elle s’exprime autant dans les récits fantasmagoriques et idéologiques que dans l’architecture. La restauration urbaine de Berlin depuis la chute du mur fit resurgir un Berlin qui anéantit toutes les ruptures historiques et tout ce qui était fragmentaire dans l’apparence de Berlin. Les décisions politiques se sont orientées vers la restauration des bâtiments du XIXe siècle, aux prix de la destruction de bâtiments importants dans l’histoire récente de l’Allemagne de l’Est, notamment le Palais de la République. À sa place, un ancien château sera reconstruit. La direction est claire : vers la construction d’une nouvelle fantasmagorie sur le modèle de celles qu’analysa Benjamin. Ce dernier

en relation

  • Mur de berlin
    2118 mots | 9 pages
  • Le mur de berlin
    552 mots | 3 pages
  • Mur de berlin
    3139 mots | 13 pages
  • Mur de berlin
    7075 mots | 29 pages
  • Le mur de Berlin
    848 mots | 4 pages
  • Mur de berlin
    763 mots | 4 pages
  • Mur de berlin
    3105 mots | 13 pages
  • Mur de berlin
    1571 mots | 7 pages
  • Mur de berlin
    411 mots | 2 pages
  • Le mur de berlin
    264 mots | 2 pages