mythe

1080 mots 5 pages
Introduction
Depuis la renaissance, le théâtre évolue vers une reconstitution de plus en plus scrupuleuse de la réalité. Alors que cette recherche du réalisme atteint son apogée, à la fin du XIXe siècle, on voit apparaitre, sous de multiples formes, une réaction antiréaliste. L’art théâtral, comme l’ensemble des expressions artistiques, semble être à la recherche d’un nouveau souffle et d’un nouveau sens. Il subit des mutations à un rythme frénétique. Piochant ici et la dans l’ensemble des tendances artistiques développé depuis l’antiquité, le XXe siècle fait preuve d’une inventivité et d’une énergie créatrice absolument inédite. Entre autre l’implication du mythe.
I- APPROCHE DEFINITIONNELLE DU MYTHE
1- Conception littéraire du mythe
Tout d’abord nous trouvons utile de définir le terme de mythe, l’expression connue déjà en Grèce ancienne, ne signifiait au début qu’un discours, une parole. Plus tard, il acquiert la signification de récit, de fable. En français, le mot « mythe » n’est attesté qu’à partir du XIXe siècle. Jusque-là, il a été remplacé par la « la fable ». Petit Robert de la langue française offre la définition suivante : « Récit fabuleux, transmis par la tradition, qui se met en scène des êtres incarnant sous une forme symbolique des forces de la nature, des aspects de la condition humaine. » Il présente aussi les autres acceptions de l’expression, dont certaines révèlent la nuance péjorative : « image simplifié souvent illusoire […] au sujet d’un individu ou d’un fait ». Certaines définitions côtoient celle de la légende « Représentation de faits ou de personnages souvent réels amplifiés par l’imagination collective, une longue tradition littéraire ».
2- Le mythe dans la Grèce antique
Le mythe antique qui fait l’objet de notre mémoire, relève de la première définition. Le mythe en Grèce antique avant que le mythe n’ait apparu en littérature, il a passé par une longue tradition orale. Nous supposons qu’il a été récité par les poètes et ainsi,

en relation

  • Le mythe
    1702 mots | 7 pages
  • le mythe
    411 mots | 2 pages
  • Le Mythe
    289 mots | 2 pages
  • Le mythe
    508 mots | 3 pages
  • Mythe
    1238 mots | 5 pages
  • le mythe
    2101 mots | 9 pages
  • Mythe
    47294 mots | 190 pages
  • Mythe
    5150 mots | 21 pages
  • le mythe
    552 mots | 3 pages
  • Mythe
    8323 mots | 34 pages