Mythobiographie

Pages: 6 (1289 mots) Publié le: 3 janvier 2012
Article
« Mythobiographie  » Tania Feix
Moebius : Écritures / Littérature, n° 80, 1999, p. 51-54.

Pour citer cet article, utiliser l'adresse suivante :
http://id.erudit.org/iderudit/13606ac Note : les règles d'écriture des références bibliographiques peuvent varier selon les différents domaines du savoir.

Ce document est protégé par la loi sur le droit d'auteur. L'utilisation desservices d'Érudit (y compris la reproduction) est assujettie à sa politique d'utilisation que vous pouvez consulter à l'URI http://www.erudit.org/apropos/utilisation.html

Érudit est un consortium interuniversitaire sans but lucratif composé de l'Université de Montréal, l'Université Laval et l'Université du Québec à
Montréal. Il a pour mission la promotion et la valorisation de la recherche. Éruditoffre des services d'édition numérique de documents scientifiques depuis 1998. Pour communiquer avec les responsables d'Érudit : erudit@umontreal.ca

Document téléchargé le 27 December 2011 05:01

TANIA FEIX

Mythobiographie

Depuis le début, j'ai tout planté. On me l'a bien fait comprendre. À ce qu'il paraît, c'est de ma faute. À ce qu'il paraît, si j'avais été moins pressé de vivre, iln'y aurait pas eu... C'est vrai que si j'avais su ce qui m'attendait, j'aurais pris mon temps. C'était il y a une vingtaine d'années. Il faisait froid. C'était le vingt-quatre décembre. Mes parents s'étaient fait chasser de leur maison pour n'avoir pas eu de quoi payer le loyer et ils erraient dans le froid et la nuit. Ils devaient aller à la rencontre d'un roi et de ses frères, dans une grange oùun ami de mon père devait les aider à retrouver leur intérieur. Ma mère était enceinte, à ce qu'il paraît, ce n'était pas de mon père, ni d'un autre, mais du Saint-Esprit. Je sais qu'ils sont arrivés plus tard que prévu. Le drame a eu lieu. La grange était déjà occupée. Un enfant braillait dans un coin et des ânes broutaient autour. Mon père (je dis mon père parce que je suis sûr qu'il l'est, s'ilne l'était pas, il le deviendrait, je ne sais comment l'expliquer, mais je crois que je l'aime, que je l'ai toujours aimé, et lui aussi) tenta de leur expliquer la chose, mais il fut ignominieusement chassé pendant que les rois et la famille autour de la crèche négociaient la location d'une villa. Je me suis manifesté (peut-être je voulais habiter la villa et le grand jardin, les peupliers et lefeu de la cheminée, les roses, le gravier). Je ne devais pas vouloir le cabanon où je vis aujourd'hui, d'ailleurs, si j'en suis encore là, c'est que mes expériences ne m'ont pas suffi, encore, c'est un autre problème. Damné d'avance. Le Saint-Esprit.

52

Tarda Feix

Il dit à la femme: «Je ferai qu'enceinte, tu sois dans de grandes souffrances, c'est péniblement que tu enfanteras...»(Genèse, III, 16). J'avais agité ma mère, je l'avais fait souffrir, et à cause de moi, ils étaient arrivés en retard. J'aurais dû être celui que la Bible et l'Histoire de l'Humanité appellent Jésus, j'aurais dû être le Messie, celui qu'on célèbre. Mais j'ai raté le coche et ma mère m'en a voulu toute sa vie. Elle n'a raté aucune occasion pour me signifier que j'étais un raté, que c'était le Messie (cesalaud de légendaire) qui était beau, que c'était le Messie qui avait raison, que c'était le Messie qui réussirait. Q u e si j'avais été le Messie... Plusieurs personnes se sont concertées et acharnées à montrer la légende du doigt (l'exemple), et moi (le contre-exemple). M o n père, jamais. Il me disait: être ce qu'on est, rose ou marguerite, à fond, c'est une chance - surtout pour les roses. Jesuis né dans le foin. J'ai une certaine chance; les autres n'écrivent pas sur moi. J'écris sur les autres, mon pouvoir. Plus pervers que celui du Messie - j'entends ma mère. Trop trop. Dure. J'ai grandi dans un petit village. Ma mère est restée accrochée à l'idée de Messie, et moi, hérétique. Je suis un hérétique bona fide. Je pèche par ignorance. Je ne savais pas cette autre chose... qu'il...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !