Néoclassiques

5827 mots 24 pages
Chapitre

4

Le modèle IS-LM
Introduction
Nous venons de voir avec le modèle keynésien simple l’importance de la manipulation de la demande dans une représentation agrégée de l’économie, centrée sur le marché « des biens ». Mais remarquons que nous avons raisonné dans ce chapitre sur la base du seul marché des biens, en omettant en particulier le fait que l’économie de marché est une économie monétaire. De même, nous avons négligé l’investissement comme composant de la demande globale. Or nous avons vu que l’investissement ne peut être considéré comme une variable exogène. Un élargissement de la perspective keynésienne impose que l’on prenne en compte le marché de la monnaie, à côté du marché des biens. La question qui vient alors est la suivante : est-il possible de déterminer l’équilibre macroéconomique, c’est-à-dire une situation globale où l’interaction entre le marché de la monnaie et le marché des biens permette de comprendre comment se fixe le produit agrégé ? Quelles sont alors les caractéristiques de cet équilibre ? Est-il toujours possible d’obtenir un équilibre de sousemploi ? Une politique macroéconomique de soutien de la demande effective estelle toujours possible et à quelles conditions. Le chapitre précédent nous a permis de voir par quels mécanismes la circulation et les impulsions monétaires pouvaient affecter le fonctionnement de l’économie. Il nous faut donc analyser l’investissement agrégé, ainsi que présenter une première approche de l’usage de la monnaie dans une économie de marché, ce que nous ferons dans la première section. Nous serons alors armés pour élargir la perspective avancée par Keynes, et construire un modèle plus sophistiqué dans la section suivante. L’efficacité de la politique macroéconomique dans ce cadre sera étudiée dans la troisième section. Enfin, nous présenterons dans la dernière section la représentation que l’on peut faire de l’équilibre macroéconomique en termes d’offre et de demande globale.

77



83

en relation

  • néoclassique
    461 mots | 2 pages
  • les néoclassiques
    1236 mots | 5 pages
  • NeoClassiques
    565 mots | 3 pages
  • Les néoclassiques
    1645 mots | 7 pages
  • les néoclassiques
    857 mots | 4 pages
  • Neoclassique
    11119 mots | 45 pages
  • Les néoclassique
    1399 mots | 6 pages
  • Les neoclassiques
    2329 mots | 10 pages
  • Les néoclassiques
    4337 mots | 18 pages
  • neoclassique
    1360 mots | 6 pages