nabs

501 mots 3 pages
L'abolition de la peine de mort

Introduction
1. la peine de mort dans l'antiquité
2. la peine de mort en France
Les tentatives d'abolition depuis 1791
L'application de la peine de mort en France avant 1981
Les grands débats au Parlement et l'abolition en 1981
3. La peine de mort dans le monde
4. Chronologie
5. Conclusion http://www.ina.fr/video/I07170823 INTRO :

Définition de la peine de mort : La peine de mort ou "peine capitale" est une sanction pénale ordonnant la suppression de la vie d'un condamné reconnu coupable d'une faute qualifiée de "crime capital". C'est une sanction reconnue mais désapprouvée par les institutions internationales comme l'Organisation des Nations unies (ONU). Les États abolitionnistes sont aujourd'hui majoritaires, mais ils ne représentent encore qu'une minorité de la population mondiale. 58 pays ont recours à la peine de mort. Mais 139 autres l’ont aboli ou ne l’appliquent plus. En outre, depuis 1990, 50 pays sont devenus abolitionnistes. Pourtant, le débat sur la peine de mort n’est pas clos.

Nous pouvons donc nous demander pourquoi la peine de mort ne fait pas encore l'unanimité à travers le monde?

1. La peine de mort dans l'antiquité
La peine de mort existait déjà dans les textes religieux. Par exemple, en ce qui concerne l'Ancien Testament, il comporte un grand nombre de dispositions juridiques dont la peine de mort prend une large place. Au temps des patriarches, il n'y a ni peuple ni état mais une grande famille. Le chef est maître de la vie ou de la mort. S'agissant précisément de l'homicide, le principe est simple : «qui répand le sang de l'homme, par l'homme son sang sera répandu » (genèse 9-6l). la peine de mort était

2. La peine de mort en France
Le 3 mai 2002, la France a signé le Protocole n°13 à la Convention européenne des droits de l'homme, relatif à l'abolition de la peine de mort en toutes circonstances. Cette loi a été revue le 17 janvier 2007 afin de la rendre plus

en relation

  • Nabs
    874 mots | 4 pages
  • Innova technologica
    111692 mots | 447 pages
  • naruto
    8040 mots | 33 pages
  • Naruto
    9386 mots | 38 pages
  • arbre de navigation eurostat
    91945 mots | 368 pages