Narration

Pages: 17 (4021 mots) Publié le: 21 octobre 2013
arrachée à leur corps. Cali n’avait pas réalisé que l’opération pouvait être douloureuse, pourtant cela était évident, elle venait de perdre une part de son âme. Elle eut l’impression qu’un milliers d’aiguilles s’enfonçaient dans sa chair la mettant à l’agonie. Elle perçut un morceau de son essence, de sa vie lui être arrachée. Elle ne put en supporter plus et s’évanouit.    Elle se réveilla dansune cellule. Au loin le soleil se levait, ainsi elle avait passé sa nuit ici. Une étrange sensation l'engourdissait accentuant ses courbatures. Elle se sentait détachée d'elle-même comme si son corps ne lui appartenait plus. En même temps elle ne saisissait pas le changement, qu'avait-elle de différent ? Elle essaya de rassembler ses idées,  outre cette sensation, aucun nouveau don n'étaitapparu. Elle n’avait pas accès à la mémoire du prince,  ni à ses pensés, et son corps était à priori le même. Elle commença à maudire sa grand-mère pour ce flagrant manque de détail. Puis finalement après quelques minutes de sarcasme, elle ne put qu'admettre son échec. Elle se traita de folle, la voila coincée entre les mains de ses ennemis car elle avait essayé de s'emparer de l’âme d’un vampire. Ettout ceci afin de se faire épouser ! Soudain alors qu’elle prenait conscience de l’absurdité de sa position, elle sentit quelque chose s’éveiller en elle. Une voix tout au fond de son esprit se fit entendre, c’était certes juste un murmure qu'elle n’arrivait pas à distinguer clairement mais il était bien réel. Malgré sa concentration elle ne put distinguer le message que formaient les mots. Ellepensa tout d’abord que c’était sa grand-mère, qui ivre de rage, revenait la hanter. Cependant cette voix n’avait rien de rassurant, c’était une voix sombre et grave. Cali fouilla ses souvenirs elle ne put l’associer à un visage. Elle songea un instant qu’elle délirait, ce qui expliquait ce plan absurde. Jamais elle n’aurait pu y penser si elle avait eu toute sa tête, et voila qu’elle commençait àentendre des voix. La situation empirait d’heure en heure. Laissant cela de coté, elle commença à chercher un moyen de s’évader. Sa cellule était sinistre, pas étonnant, étant qu’elle était au cachot. L’unique fenêtre déversait une timide lumière qui commençait à poindre à travers les durs barreaux. Quant à la porte, elle avait l’air assez résistante et Cali décida qu’elle l’était. Inutile de foncerdessus pour vérifier sa solidité et rajouter vainement quelques bleus à son palmarès. Ainsi elle était bloquée en attendant le bon vouloir de ses bourreaux. Un instant elle se demanda pourquoi ils l’avaient laissée en vie alors qu’il aurait été si facile de la tuer pendant son inconscience, mais elle s'aperçut qu’elle ne préférait ignorer la réponse à cette question. Depuis toute petite sesparents et amis l’abreuvaient d’histoires sur la cruauté de ses ennemis. Elle sentit tout espoir l’abandonner alors qu’elle s’imaginait déjà torturée par des monstres sanguinaires. Elle fut dérangée dans ses macabres cauchemars par deux hommes venus la chercher. Elle hurla, opposant une résistance de principe. Toute lutte était vaine, elle le savait, elle n’était pas en mesure de se défendre. Elle étaitusée et la décharge d’adrénaline ne suffisait pas à revivifier son corps meurtri. De plus la voix se faisait maintenant claire et nette. Elle entendait un homme furieux crier dans sa tête, ce qui lui donnait la migraine. Mais il n’était pas dit qu’elle se laisserait faire ! Elle mordit (elle avait chipé la technique à ses ennemis), griffa, et cracha tant qu’elle put, ce qui n’empêcha pas lesgardes de l’entraîner devant le prince sans visiblement beaucoup de difficulté. Et pour la seconde fois en deux jours elle fut jetée à ces pieds. Toutefois celui-ci ne jubilait plus, petite victoire même si son sort avait échoué elle avait tout de même réussit à énerver son ennemi. Sa réussite aurait été complète si la voix dans sa tête s'atténuait. Crânement elle se redressa et regarda le prince...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Narration
  • narration
  • Narration
  • La narration
  • Narration
  • La narration
  • La narration
  • La narration

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !