Naturalisme

818 mots 4 pages
[pic]Frédéric Deloffre propose chez « Folio classique », aux éditions Gallimard, une nouvelle présentation d’ensemble et une interprétation radicale du Candide de Voltaire.
« À première vue tout est clair. Les adversaires sont déclarés, la satire franche, la conclusion “cultivons notre jardin”, d’un parfait bon sens. Mais dans ce récit apparemment sans ombre, où l’auteur se cache-t-il ? » (p. 7). Pour Frédéric Deloffre, la signification du roman est évidemment multiple. Elle est bien sûr, au premier abord,allégorique : « Candide, chassé du beau château de Thunder-ten-tronckh à coup de pied dans le derrière pour avoir embrassé Cunégonde derrière un paravent, est une allégorie d’Adam, expulsé du paradis terrestre pour avoir commis le péché de chair […]. La signification de Candide est aussi d’ordre philosophique, ou plutôt cosmologique […]. Mme du Châtelet, longtemps newtonienne, s’est convertie au leibnizianisme en 1740 : elle croit dès lors que “tout est pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles” (le dernier mot est important) » (p. 11-12). Enfin, la signification est biographique : « chaque conte de Voltaire […] résume une période de sa vie. Si dix ans après Zadig le pessimisme a pris la place de l’optimisme, c’est à la suite de nouvelles expériences : mort de Mme du Châtelet, déception prussienne, humiliation de Francfort, exil, et bientôt guerre et défaites » (p. 12-13).

Mais pour Frédéric Deloffre, ces différentes significations n’épuisent pas les interprétations possibles de Candide, particulièrement en ce qui concerne les lectures biographiques de l’oeuvre. Bien sûr, René Pomeau a analysé en détail les relations entre la vie de Voltaire et ses écrits (René Pomeau [dir.], Voltaire en son temps, Oxford, Voltaire Foundation, 5 volumes, 1985-1994 ; seconde édition Fayard, 1995), bien sûr « depuis les travaux d’André Morize (1913 !), les sources du Candide ont été identifiées. On sait désormais où (Voltaire) a trouvé sa description d’un autodafé, ou

en relation

  • Le naturalisme
    557 mots | 3 pages
  • Naturalisme
    888 mots | 4 pages
  • le naturalisme
    287 mots | 2 pages
  • Naturalisme
    1125 mots | 5 pages
  • Le naturalisme
    1581 mots | 7 pages
  • Le naturalisme
    638 mots | 3 pages
  • Le naturalisme
    1032 mots | 5 pages
  • Le naturalisme
    1172 mots | 5 pages
  • Naturalisme
    1279 mots | 6 pages
  • Naturalisme
    402 mots | 2 pages