Naturalisme

330 mots 2 pages
Ils sont contraints à accepter les postes les plus pénibles physiquement et les plus dangereux. Ils vivent dans des conditions que des Américains eux-mêmes n'auraient jamais tolérées. Dans les années 1890, les Italiens représentent 90 % des employés des travaux publics de la ville de New York. Or 60 % de ces ouvriers étaient d'anciens agriculteurs habitués à des travaux difficiles, comme l'a montré une étude menée en 1903 pour la ville de New York.

Et apres
Mais ils ne connaissent ni la langue ni les usages du pays, et pour trouver du travail ils devront avoir recours au padrone
Les Italiens sont groupés à New-York dans deux quartiers qu’ils occupent exclusivement et dont l’un, fort pittoresque, a reçu le nom de Petite Italie. Voir photo
D’après plusieurs témoignages, ces quartiers italiens ressemblaient enormément à la jolie ville de Naples ou bien Gênes : On n’entend plus parler qu’italien. Dans les cours des maisons, d’une fenêtre à l’autre, le linge sèche sur des cordes comme dans les villes méditéranéennes.
La civilisation américaine n’a pas encore atteint ces émigrés d’hier. Transportés en Amérique, ils n’apprendront rien de plus que dans leur petit village d’Italie, et en resteront isolés jusqu’à leur mort. Si toutefois les États-Unis n’ont pas chance de faire d’eux des citoyens, il n’en sera pas de même de leurs enfants. La loi les obligera à envoyer ceux-ci aux écoles publiques et c’est là que l’américanisation s’effectuera. Les principes du civisme et l’esprit de la constitution américaine leur sont enseignés avec un soin tout particulier. Chaque matin, à leur arrivée, une cérémonie imposante a lieu : le salut au drapeau américain, accompagné de chants patriotiques, et c’est un honneur très envié des petits Italiens que d’avoir à tenir le drapeau étoile. Les enfants qui sont élevés ainsi feront plus tard de très bons citoyens américains ; l’école les a isolés pour toujours du pays de leurs parents, et au bout de la troisième génération ils n’en

en relation

  • Le naturalisme
    557 mots | 3 pages
  • Naturalisme
    888 mots | 4 pages
  • le naturalisme
    287 mots | 2 pages
  • Naturalisme
    1125 mots | 5 pages
  • Le naturalisme
    1581 mots | 7 pages
  • Le naturalisme
    638 mots | 3 pages
  • Le naturalisme
    1032 mots | 5 pages
  • Le naturalisme
    1172 mots | 5 pages
  • Naturalisme
    1279 mots | 6 pages
  • Naturalisme
    402 mots | 2 pages