Ne voudrions nous que le bien dans la mesure où le mal porte atteinte à nos intérêts ?

2493 mots 10 pages
On ne peut pas nier que dans le monde actuel, les idéologies sont nombreuses à prendre le chemin de quêtes visant leur définition propre de la perfection. Mais les origines de cette recherche restent encore assez abstraites. En effet, Pourquoi l’homme vise t’il a installé la paix et faire de ce monde un reflet de la perfection de son idéologie propre qui se manifesterait le plus souvent sous une forme de coexistence pacifique ? Hobbes répond à cette question au travers de sa citation au travers de laquelle il affirme que cela provient « de l’évidence que seule la cessation de la violence a chance de préserver les intérêts de chacun ». C’est là que Catherine Chalier interprète cela de la manière suivante : Ne voudrions nous donc le bien que dans la mesure où le mal porte atteinte à nos intérêts ? Cette question fera l’objet du sujet et afin d’y répondre, nous montrerons d’abord qu’il est assez évident qu’une grande part des hommes vise à se satisfaire. Puis nous poursuivrons en mettant en exergue le fait qu’il est toutefois possible qu’un objectif égoïste puisse être confronté à un véritable souci du bien. Enfin nous nous demanderons si les dispositions actuelles seraient favorables à l’amélioration des hommes dans leur ensemble.
Par le biais des actes, apparaissent bien souvent en filigrane la tendance de l’homme à servir leur intérêt c’est-à-dire la satisfaction de soi. En effet, que ce soit dans l’ascension vers les hauteurs de la société, la réussite, la possession. Le gain en intérêt devient l’acquisition et la satisfaction d’un besoin naturel et c’est d’ailleurs un caractère qui ne concerne pas seulement les Hommes mais aussi de manière assez générale l’ensemble des êtres vivants. En effet, de manière très précoce, les premières étapes de la vie enseignent quelles sont les manières de nous préserver, de même que ce qui nous menace. C’est donc la une première démarche dans l’intéressement de soi-même. L’intérêt pour soi ce manifeste de différentes

en relation

  • A t-on le droit de se venger ?
    1825 mots | 8 pages
  • Autrui et le devoir moral
    2570 mots | 11 pages
  • Texte platon
    2304 mots | 10 pages
  • Platon Gorgias Explication de texte
    2854 mots | 12 pages
  • Une etude de marche
    3752 mots | 16 pages
  • Aimer selon la
    13204 mots | 53 pages
  • Guerre algerie
    1815 mots | 8 pages
  • Sociologie
    5653 mots | 23 pages
  • Bismark et beveridge
    15811 mots | 64 pages
  • Jugement moral
    8543 mots | 35 pages