Nerval folie

1017 mots 5 pages
Nerval accorde au rêve une valeur de révélation et les rattachent aux préoccupations qui ont été les siennes. Selon lui : « Le rêve est une seconde vie », et c’est ainsi qu’il ouvre le récit d’Aurélia (qui au départ se nommait « le rêve et la vie »). Le chapitre commenté est situé dans la seconde partie. C’est un récit, apparemment exact, des événements qui se sont succédés en 1853, dans la vie de Nerval depuis l’entrée à la maison Dubois jusqu’à l’entrée chez le Docteur Emile Blanche, à Passy, soit du 6 février au 27 août. Quelle est la part de réalité dans ce passage ? La distinction entre réel et folie est dure à percevoir. Dans un second temps, nous nous demanderons quand le rêve contamine la réalité ? N’y t-il pas une part de réalité dans le rêve ? Ce n’est pas un glissement entre les deux termes mais plutôt un mélange. De ce fait, nous nous interrogerons sur l’aventure spirituelle, mystique.

Il est exact que peu de temps après son internement, Nerval connut une période de répit, explicitée dès le début : « Au bout d ‘un mois j’étais rétabli ». Le séjour à la maison Dubois se prolongea jusqu’au 27 mars (donc pendant 7 semaines) mais dès le mois de février il se remit au travaille. Une lettre à Liszt en témoigne : « cette lettre vous vient d’un pays où je vais lorsque je suis bien portant, ce qui en m’est pas arrivé bien souvent depuis deux années ».Quand aux « feuilles détachées » qu’il mentionnent, quelques une sont conservées : ce sont des lambeaux de papier raturés, qui révèlent une grande difficulté à fixer aussi bien l’expression que l’intrigue. Il « se sentit pris d’une insomnie persistante », signe d’une rechute prochaine. Les troubles allaient réapparaitre. Bref, ces quelques lignes fournissent le témoignage le plus précis et le plus direct sur la genèse d’une œuvre dont l’achèvement coïncide avec l’apparition se nouveaux désordres mentaux. Jusqu’à quel point l’halluciné voit la réalité ? La véracité de l’épisode du soufflet est

en relation

  • Nerval avait-il franchi les frontières de la folie?
    1836 mots | 8 pages
  • Dissertation les chimères de gérard de nerval
    4647 mots | 19 pages
  • El desdichado
    1202 mots | 5 pages
  • Dissertation Nerval 2
    1353 mots | 6 pages
  • Fiche de lecture - aurélia (gérard de nerval)
    3621 mots | 15 pages
  • El desdichado - commentaire de texte
    754 mots | 4 pages
  • Poeme el disdichado
    4524 mots | 19 pages
  • Folie
    1007 mots | 5 pages
  • l'albatros
    2920 mots | 12 pages
  • Analy d'un poème
    650 mots | 3 pages