Nidhal : )

Pages: 4 (758 mots) Publié le: 21 mars 2013
Plaidoirie :

Monsieur le Juge, Mesdames et Messieurs les jurés.

Qui accusons-nous aujourd’hui ? Une femme abandonnée, esseulée, trompée et abusée… et pourtant une femme combattante, courageuseet dévouée !
Comment peut-on accepter que cet homme, qui a eu le bonheur de l’avoir pour épouse, la traîne devant nos tribunaux ! Et pourquoi ? Pour une horrible accusation de maltraitance !Mesdames et messieurs les Jurés vous n’êtes pas sans savoir que la question de la maltraitance infantile n’est pas sujette à plaisanterie ! Et pourtant cet homme vil et manipulateur s’en sert ouvertementpour gagner son petit divorce !
Oui, vous avez le droit d’être interloqués, choqués voire horrifiés chers Jurés.

Cette femme méritante élève seule ses quatre petits garçons, je dis bien seule. Ilsont un père certes mais un père qui « rentre souvent tard chez lui » quand « les enfants sont déjà couchés ».
Un homme qui considère que les femmes au foyer ne font « rien de [leurs] journées », quine s’occupent pas de ses enfants le week-end… je ne parle pas seulement de faire le dîner ou de ranger la maison, je parle de jouer, de passer du temps avec ses fils ! Non cet homme ne le fait car «c’est le boulot de [sa] femme ça ! [qu’il] travaille bien assez comme cela ! »… Cet homme considère que donner de l’amour à des enfants est un travail, peut-être même une corvée !
Un père qui a demandéle divorce pour une obscure amante ? Un père qui abandonne sa femme et ses enfants… voici de quoi est faite l’accusation.

Cet homme a laissé cette femme faire front à la vie et essayer d’éleverquatre garçons particulièrement dynamiques voire hyperactifs qui n’hésitent pas à arracher un portillon, à exprimer leur créativité sur un pauvre chien, à jouer sur un lit double et ce fut la fois detrop…

Un concours de circonstances, le destin, la fatalité, la faute à pas de chance, appelez cela comme vous voudrez, Monsieur le juge, Toujours est-il que ce soir là ces quatre enfants se sont...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !