nietzche

Pages: 8 (1757 mots) Publié le: 3 janvier 2015
La philosophie allemande et la glorification du travail
par Christine Noël
Le regard et l’intérêt que les philosophes portèrent au travail se transforma radicalement dès la fin du XVIIIème siècle et au cours du XIXe siècle. Des auteurs tels que Kant, Fichte, Hegel ou encore Nietzsche attestent de ce mouvement. Les réflexions de Hegel et de Nietzsche, aux antipodes l’une de l’autre, méritent uneattention toute particulière. Si Hegel contribue à faire du travail un vecteur de reconnaissance sociale, Nietzsche jette le soupçon sur les arrière-pensées des bonnes âmes qui se font l’apôtre d’une glorification du travail au nom de ses vertus économiques et morales.
Hegel et la positivité du travail
Contrairement aux autres penseurs libéraux tels que Locke ou Constant, Hegel soulignel’aspect formateur et libérateur du travail tant sur le plan individuel que sur le plan collectif. Au fil de ses écrits, Hegel considère le travail comme la manifestation concrète de l’essence de l’homme. Le travail est défini par le philosophe allemand comme le produit d’une double médiation : une première médiation entre le désir et la jouissance et une seconde médiation entre le particulier etl’universel. Ces deux dimensions permettent de définir le travail comme une catégorie anthropologique, c’est-à-dire comme une activité qui caractérise l’homme en propre et qui le libère. Dans Le système de la vie éthique, le travail est tout d’abord ce qui différencie le désir de la jouissance. Le travail est une réponse au besoin, mais cette réponse implique de différer la jouissance, de la réfréner. L’êtrede l’homme suppose le désir, défini comme une tension vers un but qu’on imagine source de satisfaction. En tant que manque, générateur de souffrance, le désir exige sa propre suppression. Tandis que l’animal supprime ses désirs par une jouissance immédiate, l’homme parvient à différer la jouissance par la médiation de son travail. Car si la jouissance supprime l’objet du désir, le travail leremplace par un autre objet. Ainsi le travail est « désir refréné, évanescence contenue » (Hegel, Phénoménologie de l’esprit). Il est en cela l’objet d’une valorisation puisqu’il permet le passage du monde naturel au monde culturel.
Le travail est également l’objet d’une dialectique de l’universel et du particulier. L’universel est ce qui renvoie à une infinité d’applications potentielles. Leparticulier renvoie à ce qui n’appartient qu’à un certain nombre et est unique. Cette dialectique passe par l’usage de l’instrument qui permet à l’individu de satisfaire ses besoins particuliers et il est lui-même le fruit du travail concret de son inventeur. Mais transmis de génération en génération, l’instrument est sans cesse amélioré. Cette transmission dans le temps permet à la fois uneincorporation par l’individu du savoir de l’espèce et une augmentation potentielle du savoir collectif. En outre, en se servant de l’outil l’individu se socialise car il se soumet aux règles universelles qui régissent tout travail. L’instrument permet ainsi de passer du travail purement répétitif au travail cumulatif, du particulier à l’universel. Dans la philosophie hégélienne, le travail n’est pas uninstinct de l’espèce. Il s’agit d’une activité rationnelle qui suppose la mise en œuvre de règles universelles. « Il y a une méthode universelle, une règle de tout travail qui est quelque chose qui existe pour soi, qui apparaît comme un être extérieur, comme nature inorganique et qui doit être apprise. » (Hegel, La philosophie de l’esprit de 1805).
L’enjeu de cette définition est considérable. Letravail n’est pas, loin de là, une activité vile et abrutissante. Hegel reconnait la fonction éducatrice du travail qui permet l’acquisition d’une culture théorique et d’une culture pratique (Hegel, Principes de la philosophie du droit, § 197). La culture théorique est la culture de l’entendement en général et celle du langage. L’entendement serait ainsi aiguisé, selon Hegel, par l’exercice...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Nietzche
  • Nietzche
  • Philosophie de nietzche
  • Nietzche et la violence
  • Biographie Nietzche
  • Dissertation nietzche
  • Explication de nietzche
  • Commentaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !