Nisbet

1251 mots 6 pages
INTRODUCTION

I. Sociologie et idées reçues

Sociologie et science politique :
Ces deux sciences sont différentes, même s’il y a des similitudes dans certains concepts, certaines méthodes.
La science politique comprend la théorie politique, la sociologie politique, la science administrative et les relations internationales. La sociologie est plus vaste, la sociologie générale est l’ensemble des concepts fondamentaux et méthodes définis par les auteurs classiques.

Sociologie et journalisme :
Thèmes communs, mais la sociologie est une science : les sociologues peuvent utiliser un capital commun d’acquis, de méthodes, de concepts. Lorsque la sociologie dévoile des vérités qui peuvent être gênantes, on invalide ces résultats en mettant en cause l’aspect scientifique de la sociologie.

Sociologie et sondages d’opinions :
La sociologie emploie des méthodes quantitatives et qualitatives, les sociologues critiquent les sondages d’opinion et la façon dont ils sont construits.

II. Objet et définition de la sociologie

La sociologie s’est créée en réaction à la théorie du déterminisme biologique. Pour la sociologie, les comportements humains sont le fruit d’une culture, ils relèvent de l’acquis.
Pour la biologie, ces comportements sont le fruit d’une nature, ils sont innés. Les théories déterministes sont très présentes au XIXe, elles paraissent scientifiques. La biologie est utilisée pour justifier les inégalités entre les individus, entre les classes sociales.
Exemple : en 1968, une étude a voulu montrer que l’usage des deux hémisphères du cerveau était la source des différences entre hommes et femmes. Cependant, cette théorie est remise en cause car les deux hémisphères ne fonctionnent pas séparément, et de plus, les différentes régions du cerveau se construisent tout au long de notre vie.
Les sociologues soulignent l’importance du rôle de l’environnement social et culturel dans la construction de la personnalité. La sociologie s’attache à dévoiler les

en relation

  • Nisbet
    1606 mots | 7 pages
  • Fiche Nisbet
    13776 mots | 56 pages
  • Nisbet, tocqueville, durkheim
    11233 mots | 45 pages
  • La tradition sociologique de robert nisbet
    944 mots | 4 pages
  • Social perceptions
    597 mots | 3 pages
  • Sociologie
    644 mots | 3 pages
  • Exposé sur tocqueville et la révolution francaise
    2949 mots | 12 pages
  • Sociologie contemporaine
    1992 mots | 8 pages
  • Les classes sociales existent-elles toujours ?
    841 mots | 4 pages
  • Federalisme
    1626 mots | 7 pages