noeud de vipères analyse

1568 mots 7 pages
D’abord une confession epistolaire qui se transforme en journal intime puisqu’il ecrit finalement pour lui, pour se soulager.
Roman sur la religion, la famille et l’argent

Louis: 68 ans. Decide d’ecrire a sa femme avant de mourir. Isa ne lui parle plus et ne s’interesse pas à lui. Uniquement son argent pour ses enfants. Veux les titres. Lettre qu’elle découvrira à sa mort. Haineux envers elle.
Louis était un homme méchant qui n’aimait que l’argent, il ne s’aimait même pas
lui-même. Il était pourvu d’une capacité de clairvoyance extraordinaire.
Jeunesse: pas de jeunesse, uniquement travail et pauvre. Pas de père. Mere qui le couve, le veux avocat et un peu radine. Commence à avoir de l’argent et aime ca.
Physique froid et n’a aucun succès avec les filles ni aucun ami. Uniquement sa mère qui l’aime trop.
A la fois pouvoir d’attraction et de répulsions.
Dans la vie de Louis c’était justement l’espoir qui manquait. Après tant de déceptions et de défaites, il était plus simple de n’espérer plus rien. Le pire de son désespoir était le fait qu’il avait cessé de croire en lui-même.
La conclusion du roman pourrait être caractérisée comme ayant une saveur aigre-douce. Louis regrette sa vie remplie de haine et perdue en poursuite de la richesse. Il résume sa vie par la phrase que nous connaissons depuis l’ouverture du roman: « Nous ne savons pas ce que nous désirons, nous n’aimons pas ce que nous croyons aimer.

Mariage: Isa semble s’intéresser à lui. Pour la première fois. Debut: mariage heureux et longues conversations. Mais il apprend pour Rodolphe (bovary amant?): nuit fatale. Les separe à jamais. A le sentiment de ne jamais avoir été aimé. Qu’il ne peut pas inspirer de l’amour. Mariage «arrangé». Ainsi né sa haine. Devient un homme calculateur, cynique et renfermé, âpre. Humilié. longue lutte silencieuse, implacable, qui fit de lui un mari détesté, un père démoniaque. Louis est surtout un solitaire meurtri, et c’est pourquoi il s’est construit une

en relation

  • 477 Mauriac Le Noeud De Viperes 1
    7413 mots | 30 pages
  • Commentaire incipit noeud de vipète, mauriac
    887 mots | 4 pages
  • Le noeud de vipère
    1864 mots | 8 pages
  • Mauriac à malagar
    4565 mots | 19 pages
  • L’analyse du texte d’après françois mauriac «thérèse desqueyroux»
    3438 mots | 14 pages
  • Girl at the mirror
    1717 mots | 7 pages
  • Pre face
    4258 mots | 18 pages
  • Psychologie Cognitive TD
    3999 mots | 16 pages
  • Conseil lecture 2nde
    2886 mots | 12 pages
  • Faut-il parler d'un inconscient ou de plusieurs aspects de l'inconscient ?
    6998 mots | 28 pages