Note argumentée : l'ouverture des économies.

601 mots 3 pages
L’ouverture des économies mondiale permet, de façon générale, de faire progresser le commerce. La France est reconnue dans le monde entier pour la qualité de ses secteurs de pointe. Le commerce français dénombre cependant quelques faiblesses. Afin de mieux cerner la situation, nous verrons l’état du bilan de son commerce extérieur, puis nous constaterons les conséquences qu’à l’euro sur ce même commerce.

I/ Un bilan de la situation du commerce extérieur français plutôt mitigé.

A/ Quelques côtés négatifs…

Nous savons que la part de marché, mesurée par le rapport entre les exportations d’un pays et la demande mondiale reste l’indicateur principal pour déterminer la compétitivité d’un pays. Qu’en est-t-il de celle de la France ? Elle est en baisse… depuis le début des années 90. Elle est passée de 6 à 4% en l’espace d’environ 20 ans. Les autres bêtes noires du commerce extérieur des français sont les années 2008-2009. En effet de mi 2008 à mi 2009, on note que l’évolution sectorielle des exportations a été désastreuse. On retrouve la moitié des secteurs, étant tous en excédent avant 2008, en dessous de la barre des 100 en 2009. Enfin, durant 2008, les échanges commerciaux ont également été touché par une forte dépression.

B/… qui restent à relativiser.

En effet, la part de marché française n’est pas la seule à avoir baissé, et c’est celle qui a en réalité le moins baissé (excepté la croissance colossale de la Chine). Et il en va de même pour son solde commercial baissant de plus en plus. Non loin d’être dramatique, un déficit du solde commercial peut traduire un effort national d’investissement important. Cela peut être appréhendé comme le signe d’une croissance soutenue. Enfin, si l’on oublie les années 2008-2009, de façon globale, le solde commercial tout comme l’évolution sectorielle des exportations se sont accrus. Ces 2 taux suivent à peu près le même parcours de 2003 à 2010. Ils ont stagné pendant 2 ans, ont augmenté jusque 2008, puis baissé.

en relation

  • BTS Nouvelle Epreuve Economie
    4341 mots | 18 pages
  • L'influence des pays émergents sur les échanges internationaux
    1371 mots | 6 pages
  • L
    1398 mots | 6 pages
  • 162762 Entrainement1 1
    1505 mots | 7 pages
  • 163072 ENTR02 corriges
    1969 mots | 8 pages
  • Economie cas bric
    2716 mots | 11 pages
  • sujet BTS polynésie
    2642 mots | 11 pages
  • les échanges internationaux
    1677 mots | 7 pages
  • economie
    5088 mots | 21 pages
  • bts ag 2014 eco droit
    2058 mots | 9 pages