Notre connaissance du réel se limite-t-elle au savoir scientifique ?

603 mots 3 pages
La migration humaine est aussi vieille que l'histoire. Même la migration aux endroits éloignés et des cultures éloignées n'a rien de nouveau. Au 19e siècle, des millions d'Européens ont cherché la liberté et la prospérité dans aux Ameriques, notamment aux EU. Ce qui est nouveau aujourd'hui est l'échelle de migration, souvent à travers des fossés culturels énormes et souvent sans un but défini.
Le boat people africain en Méditerranée(méditerranéen) n'est pas souvent même sur s'ils veulent être en Italie. Même ceux qui sont certains, comme des Africains du Nord en Espagne et la France, ou des Turcs en Allemagne, avaient comme priorité échapper au désespoir de leurs pays d'origine, ne parvenant pas à la destination particulière.
Cette forme moderne de migration augmente les problèmes massifs pour des pays sur la fin de reception (?). En Europe, c'est probablement la question sociale la plus sérieuse aujourd'hui, parce que personne n'a une idée claire de la façon de gérer le heurt(clash) résultant de cultures.
Une fois, l'Amérique du Nord, notammen les EU, a semblé fournir la réponse. C’était celle du melting pot: les gens(le peuple) différents ont apporté leur propre contribution à la culture américaine, mais, par-dessus tout, ils ont fait tous ses efforts pour accepter ce qu'ils ont trouvé et s’intégrer.
"Non", la femme russe qui est venue en EU a au début du 20ème siècle répondu au petit enfant qui a demandé si ses ancêtres sont arrivés avec les pèlerins(pilgrims) sur le mayflower. "Notre bateau avait un nom différent, mais maintenant nous sommes tous les américains"
Plus ne sont tous les américains de citoyen américains. Ils sont devenus des américains mis un trait d'union : Italien-Americains… Les ingrédients du melting pot se séparent.
Les sociétés modernes n'offrent pas les liens implicites, inconscients des communautés que les citoyens ont senti dans le passé. En conséquence, les gens(le peuple) ont commencé à s'accrocher à d'autre, des identités de

en relation

  • Notre connaissance du réel se limite-t-elle au savoir scientifique ?
    1403 mots | 6 pages
  • Notre connaissance du reel se limite t elle au savoir scientifique ?
    4138 mots | 17 pages
  • Rien
    824 mots | 4 pages
  • La Raison et le Réel
    1441 mots | 6 pages
  • mon micro mémoire
    7668 mots | 31 pages
  • La science
    1640 mots | 7 pages
  • Chapitre 1 La V Rit
    1696 mots | 7 pages
  • Économie
    3257 mots | 14 pages
  • Y a-t-il de l'inconnaissable ?
    3014 mots | 13 pages
  • Dissertation philosophie
    1898 mots | 8 pages