Notre dame de paris resume part1

1374 mots 6 pages
LIVRE PREMIER:
Le 6 janvier 1482, la foule attendait avec impatience 'le mystère' qui aurait dû commencer à midi dans le Palais de Justice de Paris. Comme dit Victor Hugo: "Cette foule attendait depuis le matin trois choses: midi, l'embassade de Flandre, le mystère. Midi seul était arrivé à l'heure". Alors que les gens s'énervaient en attendant le mystère, un homme sous le nom de Jupiter arriva et annonça le retard de la représentation. La foule étant fâchée, Pierre Gringoire ordonna à Jupiter de commencer le mystère sans attendre le Cardinal ni l'ambassade de Flandre. Le mystère était une pièce de théâtre dont Pierre Gringoire en était l'auteur. Après le commencement de la pièce, le Cardinal arriva en faisant une grande scène, et interrompit la pièce. La foule voulait voir le Cardinal qui était si bien connu dans Paris. Dés qu'il fut installé, l'ambassade de Flandre fit aussi une entrée. Pendant que le Cardinal et un individu de l'ambassade échangeaient des paroles à voix basse, un autre membre de l'ambassade Flandre, Jacques Coppenole, un chaussetier, fit une grande entrée en offensant le Cardinal. Pendant ce temps, Gringoire, l'auteur de la pièce de théâtre, essaya en vain d'attirer à nouveau l'attention des gens. Jacques Coppenole convainquit la foule de célébrer le festival des fous à la Flamande, qui était beaucoup plus amusante que la pièce de théâtre de Gringoire. Celui-ci essaya de l'arrêter, sans succès. Pour fêter le festival des fous, le peuple suivit Jacques Coppenole. La foule commença par élire un pape (ou papesse) des fous. Pour se faire, la plus affreuse, la plus moche des grimaces fut élue. Tout le monde essaya de son mieux, mais le titre de pape alla à Quasimodo, le sonneur des cloches de Notre Dame de Paris. Quasimodo était déformé, bossu et sourd. Il ne dit rien, mais se laissa emporter sur un trône, couronné, dans les rues de Paris. Le peu de gens qui étaient resté pour le mystère fut emporter dehors dans la place quand un homme écria 'La

en relation

  • Les homophones
    8692 mots | 35 pages
  • Susu
    11735 mots | 47 pages
  • La modernité
    133512 mots | 535 pages