Nous savons au moins ceci : la terre n'appartient pas à l'homme ; l'homme appartient à la terre. tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre. ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie : il en est

1104 mots 5 pages
1492, Christophe Colomb découvre l'Amérique.
Une grande quantité d'occidentaux vont en Amérique dans le but de conquérir de territoire.
1776, création des États Unis d'Amérique.
1854, le chef indien SEATTLE nous dit ceci, en réponse au Président des États-Unis qui proposait aux indiens l'achat de leurs terres.

"Nous savons au moins ceci : la terre n'appartient pas à l'homme ; l'homme appartient à la terre. Tout ce qui arrive à la terre arrive aux fils de la terre. Ce n'est pas l'homme qui a tissé la trame de la vie : il en est seulement un fil. Tout ce qu'il fait à la trame, il le fait à lui même."

Il est important de replacer cette phrase dans son contexte. Elle a été prononcé au moment d'un choc de culture entre les indiens d’Amérique qui avaient une culture de transmission et les Américains, qui sont généralement des occidentaux, qui eux avaient surtout une culture de possessions et d'expansion.

Ce chef indien nous dit que l'Homme ne possèdent pas la terre car l'Homme appartient à la terre et non le contraire. Il nous dit aussi que l'Homme n'a aucun pouvoir sur la trame de la vie car il n'en est qu'une infime partie. Quand il nous parle de trame il pourraient aussi parler de l'équilibre dans la biodiversité.

Cette phrase de Seattle pourraient-elle être encore d'actualité ? et pourquoi ?

La culture occidentale n'a pas vraiment changé donc cette phrase pourraient encore être utilisé aujourd'hui. Les occidentaux et autres sont toujours dans une culture d'appropriation et d'expansion. Il serait donc tout a fait justifiable de « les remettre leur place ».

La terre n'appartient pas à l'homme car l'homme n'est arrivé que des milliers d'année après la terre, et elle se débrouillait bien toute seul. L’Homme appartient à la terre car sans terre, l'Homme ne serait rien. L'Homme doit tout à la terre. La terre ne peut être la propriété exclusive de L'Homme car il n'est pas le seul être vivant à vivre sur cette terre, donc il se doit de

en relation

  • Lettre de Sitting Bull
    1556 mots | 7 pages
  • Nouvelle révision du tome 2 de "quand les dieux et les hommes étaient des planètes, des étoiles et des constellations"
    213811 mots | 856 pages
  • Communication
    160281 mots | 642 pages
  • Fondements de la philosophie ésotérique
    18811 mots | 76 pages
  • NIEL
    167199 mots | 669 pages
  • kateb yacine
    53683 mots | 215 pages
  • Religion hadith
    225866 mots | 904 pages
  • Philosophie
    105686 mots | 423 pages
  • Litterature
    99941 mots | 400 pages
  • VOLTAIRE. Essai sur les moeurs et l'esprit des nations
    69807 mots | 280 pages