Nouveau testament

756 mots 4 pages
NOUVEAU TESTAMENT

* Acte des apôtres

On a séparé Luc des actes alors que se sont 2 tomes. La dédicace était une manière de dédicacé une personne, qui est une dédicace abstraite de celui qui aime Dieu.
Jérusalem était le centre du peuple d’Israël de la foi juif et Rome était l’extrémité de la Terre.
Luc était un païens d’origine former à la grec connaissait les récits historique du monde grec il a écrit le genre historiographique grec c’est ainsi que Pierre et d’autre personnages prennent la parole Luc a donc créer les acte des apôtres.
Luc a choisi des épisodes et des personnages et a construit une trame pour expliquer la diffusion de l’Évangile à travers Rome, montrer la progression linéaire de l’Évangile.
Luc fais alterner des scènes optimisme avec des scènes pessimiste, il aimait raconter des choses positives. Il essaye de montrer selon lui comment l’Église doit se comporter...

* Les lettres

On a essayé de comparer les lettres de l’ancien testament, on n’a pas inventé un genre épître du nouveau testament. Les lettres du nouveau testament suivent le mode des textes de l’Antiquité bien entendu pour la forme, ce qui les distingue sont la forme. On a christianisé des formes et des contenus.
Les lettres sont un genre direct du « live » qui écrit directement à des destinataires…

* L’Apocalypse

L’Apocalypse de Jean et un titre qui a était créer sur l’extérieur du rouleau, on a pris le 1er mot de l’Apocalypse qui a était destiner à Jean, d’où l’Apocalypse de Jean.
Mais le mot Apocalypsis « mot grec » veut dire révélation donc l’Apocalypse et un livre de révélation de Jean.
Il y a toute une symbolique et un certain nombre de codes comme le chiffre 666, chiffre du diable.
Ce livre est sans doute écrit de cette manière en temps de crise, mais il empêche que la raison a écrit ceci non pas pour écrire des catastrophes pour les païens, mais pour tenir au croyant à encourager à tenir ferme dans les épreuves malgré les persécutions et

en relation

  • Le nouveau testament
    597 mots | 3 pages
  • Nouveau Testament
    189368 mots | 758 pages
  • Erasme pr face la traduction du Nouveau Testament TXT
    269 mots | 2 pages
  • Lecture analytique « Préface à la traduction du Nouveau Testament » Erasme
    1012 mots | 5 pages
  • Sdfffffffffdfdffdfd
    2656 mots | 11 pages
  • Histoire des religions
    1125 mots | 5 pages
  • Dfcdfd
    2791 mots | 12 pages
  • My document
    1841 mots | 8 pages
  • Louange
    1534 mots | 7 pages
  • les langues
    7958 mots | 32 pages