nouvelle reunnionnaise

834 mots 4 pages
Je te donne...

Je suis une jeune métisse née d'une mère d'origine indienne pratiquante de l'hindouisme (ces personnes sont appelées «les malbars» à la Réunion) et d'un père d'origine malgache. J'ai les longs cheveux noirs lisses légèrement bouclés, mes yeux sont marrons foncés en amandes avec un léger trait d'eyes liner sur le dessus, j'ai la peau couleur chocolat au lait et sur mon visage quelques tâches, pas très visibles, que l'acné a laissé sur son passage. Il y a quatre ans, il s'est passé une histoire qui a bouleversé ma vie, j'ai bien cru que j'allais mourir.



« Dring, driiiiiiiiiiiiing » mon réveil sonna et moi Alex, je me réveillai en sursaut et eus l'impression que tout tournait autour de moi tellement j'étais fatiguée. Je me préparai, engloutis mon petit déjeuner, sortis de ma maison et me rendis au lycée de Stella à pied car celui-ci se trouvait à cinq minutes de chez moi.
Ma journée finie, je me rendis à la plate forme sucrière* (aussi appelé «la balance») derrière le musée de Stella car j'adorais la tranquillité et la bonne odeur qu'il y avait à cet endroit.
Ce fut sur ce même lieu, dix mois auparavant, que j'avais rencontré Thomas un jeune homme métropolitain de vingt ans qui travaille ici comme ouvrier sur la balance. Lui et moi étions en couple et je l'aimais plus que tout au monde. Ce fut le premier amour de ma vie …
Dès que Thomas avait fini sa journée de travail à dix sept heures, nous nous retrouvions tout le temps dans un coin près d'une petite cabane abandonnée en face de la balance sur un petit muret. Ce jour là, -je m'en souviens encore- je m'étais mise debout pour sentir la légère brise venant du Sud apportant avec elle une odeur sucrée, et soudain ma tête recommença à tourner; ma gorge se sécha; mes paupières commencèrent à battre deux fois plus. Lui qui voyait que j'étais en train de

en relation