Nouvelle

Pages: 5 (1114 mots) Publié le: 20 février 2011
A qui profite le crime ?

Audience du vingt-sept septembre deux mille neuf, l'avocat général établit un rappel des faits. Bernadette Bissonnet née en mille neuf cent cinquante et un , exerçant le métier de pharmacienne à Castelnau-le-Lez est retrouvée morte à son domicile le vingt mars deux mille huit à l'âge de cinquante six ans. Mariée à Jean-Michel Bissonnet depuis mille neuf cent soixantedix-huit, ils ont eu deux enfants, Marc et Florent.
Jean-Michel Bissonnet , Meziane Belkacem ainsi qu'Amaury d'Harcourt comparaissaient dans le box des accusés. Jean-Michel était un riche homme d'affaires qui à réussi dans l'immobilier de bureaux ,grand chasseur et golfeur, . Meziane Belkacem, d'origine algérienne âgé de cinquante et un ans travaillait comme jardinier pour les Bissonnet quelquesjours par ans, il était sans antécédent judiciaire et père de cinq enfants, séparé de sa deuxième épouse et vivant à l'hôtel. Le vicomte Amaury d'Harcourt était âgé de quatre vingt cinq ans, descendant d'une grande famille de la noblesse française et grand ami de Jean-Michel Bissonnet depuis quarante ans.
Le juge appela les enfants de la victime à la barre l'un après l'autre. Il leur demandecomment ils définissaient la relation entre leur parents. Les deux jeunes hommes campaient sur leur position. D'après eux leurs parents s'aimaient, il n'y avait pas de doute. Ils avait vécu une enfance entourée d'amour et sans problème quelconque. Le juge acquiesça et les invita à reprendre leur place dans l'assemblée. On appela le vicomte à la barre.
- Comment vous êtes-vous rencontrez avecJean-Michel Bissonnet ? demanda le juge.
- Nous nous sommes rencontrés dans le Loiret il y a plus de quarante ans maintenant. J'ai ensuite employé Jean-Michel comme commis sur le domaine de Saint-Eusoge , les terres familiales dont j'ai hérité, et depuis nous nous sommes jamais quittés. Je suis comme son second père , précise le vicomte.
- Quelles étaient vos relations avec madame Bissonnet ?
-Nous nous entendions bien mais depuis quelques temps , nos relations se dégradaient. Bernadette me reprochait de lui prendre son mari les week-ends. Ayant la même passion pour la chasse je l'invitais souvent les dimanches. Il restait manger le soir et rentrait tard. Elle ne supportait plus cela elle ajoutait même que je détruisais sa vie de couple.
Le juge interrogea Amaury d'Harcourt sur le faitque la mère de Bernadette Bissonnet vivait dans sa demeure. Celui-ci ne niait pas et justifiait ce fait aussitôt. La mère de Bernadette une grande amie également du vicomte avait perdu son mari environ six mois auparavant. Elle détestait la solitude et broyait du noir toute seule dans sa grande maison c'est pour ce fait qu'elle avait emménagé chez le vicomte. La mère de Bernadette, pharmacienneà la retraite, était définie comme une femme assez séduisante qui aimait plaire et était très aimante de sa fille.
Entre temps plusieurs voisins , amis de la famille Bissonnet défilaient à la barre pour parler du couple. Ils le décrivaient comme un couple solide sans problème que ce soit financier ou autre.
C'était ensuite le tour du jardinier personnel du couple ; Meziane Belkacem qui luiétait accusé d'avoir tué sa patronne à l'aide du vicomte sous l'ordre de Jean-Michel Bissonnet. D'après le rapport des enquêteurs, un de ses ongles ensanglanté avait été découvert dans le hall où la victime s'est effondrée. Son ADN avait été également retrouvé sur l'arme du crime, un vieux fusil à canon scié. Arrivé à la barre , il semblait soucieux .Il ne tardait pas à avouer les faits. MezianeBelkacem affirma qu'il avait tué la pharmacienne à l'aide du vicomte sous l'ordre de son patron. Il expliqua son geste tout en éclatant en sanglots. Selon Belkacem, son employeur lui demandait depuis un an de tuer sa femme en échange d'une grosse somme d'argent. Dans une situation financière difficile depuis son divorce, le jardinier aurait finalement accepté pour toucher les trente mille euros...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Nouvelle
  • La Nouvelle
  • Nouvelles
  • Nouvelle
  • Nouvelle
  • Une nouvelle
  • Nouvelle
  • Nouvelle

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !