Novencento pianniste

294 mots 2 pages
Novencento pianiste : Alessandro Baricco
Thème principale : la frontière entre 2 mondes, le réel et l’imaginaire, le fini et l’ infini (p.63)
En premier lieu, ce livre est un conte il emmène le lecteur dans un monde où les limites du réel et du possible sont repoussées. Le lecteur est invité a rentrer dans l’ histoire avec son regard d’ enfant sans chercher à comprendre rationnellement si ce qu’ on lui raconte est plausible ou non. Pour illustrer cette frontière, il y a aussi la différence entre le narrateur qui est ancré dans le monde réel et Novencento dans son propre monde (p.33) Exemple : * Équipage tordu P. 13 * Novencento disparait durant 20 jours et lorsqu’il revient, il joue du piano comme personne. P. 24- 25 * Novencento et le trompettiste dansent avec le piano lors de la tempête (p.31) * Novencento joue des notes qui n’existent pas Le livre est plein de symboles, Novencento sait tout du monde alors qu’il n’est jamais sorti de son bateau, administrativement il n’existe pas, symboliquement il n’est jamais né. Il n’a pas réussi à sortir de son bateau, car le monde est trop grand. (p. 54-55) (p.62-63)
Il modélise son monde et le réduit chacun de ses désirs dans un seul élément dont il fait son deuil pour mourir en paix (p.66-67)
Dans le livre, Novencento est musicien, il joue du Jazz, le Jazz est connu pour permettre aux musiciens d’improviser, de rentrer dans le monde imaginaire.

La frontière entre deux mondes est parfaitement illustrée lorsqu’il explique pourquoi il n’a pas plus sortir du bateau, quitter son monde connu et fini pour naitre et affronter le monde réel.

en relation