Ntic

6720 mots 27 pages
[pic]

[pic]

Encadré par :

M. SOLHI

INTRODUCTION

De nos jours, les nouvelles technologies de l’information et de la communication revêtent une importance primordiale au sein de la société. Elles présentent un caractère stratégique du fait non seulement de leur poids économique mais aussi de leur interpénétration croissante avec l’ensemble des secteurs de l’économie. Elles génèrent chaque jour de nouvelles activités, de nouveaux services et par conséquent de nouvelles opportunités de création de richesse et d’emplois, en effet ces technologies ont donné naissance à une nouvelle société de la communication dont les composantes se mettent en place presque quotidiennement entraînant dans leur sillage des bouleversements sans précédent de notre perception du temps, de l’espace, modifiant nos systèmes d’enseignement, nos relations de travail jusqu’à notre façon de nous soigner et de nous distraire. Le Maroc qui a clairement opté durant les dernières années pour un modèle de développement économique basé sur la logique libérale notamment en matière de télécommunications a fait d’énormes pas dans ce secteur, en effet depuis son indépendance, ce secteur a fonctionné sous l’égide d’un monopole complet exercé par le ministère des postes et télécommunications jusqu’en 1984 année de la création de l’ONPT alors que la loi 24-96 a débouché sur la création de l’ANRT, Barid Almaghrib, Itissalat Al maghreb qui a façonné le paysage des télé communication au MAROC et a permis un décollage exceptionnel du secteur tant dans le parc mobile que dans celui du fixe . Cette croissance a été renforcée par l’entrée en vigueur d’un deuxième opérateur de téléphonie mobile « MIDITEL » et l’acquisition par « VIVENDI » de 35% du capital de Maroc Telecom. On peut noter l’évolution des NTIC au Maroc, et cette évolution ne cesse de s’accroître de jour en jour entraînant derrière elle tout un ensemble de changements radicaux affectant notre vie toute entière.

en relation

  • les NTIC
    2127 mots | 9 pages
  • Les ntic
    741 mots | 3 pages
  • Ntic
    328 mots | 2 pages
  • Les ntic
    452 mots | 2 pages
  • Ntic
    492 mots | 2 pages
  • Les ntic
    271 mots | 2 pages
  • Ntic
    826 mots | 4 pages
  • Les ntic
    7507 mots | 31 pages
  • Ntic
    865 mots | 4 pages
  • Ntic
    1408 mots | 6 pages