Nu dans le théatre

Pages: 13 (3045 mots) Publié le: 31 mai 2011
NU : c'est du grec
J’ouvre aujourd'hui la porte dorique de mon abécédaire à l'alphabet grec - dignement représenté ici par sa treizième lettre —, c'est pour parler de NU. Cette mystérieuse et édifiante consonne qui trône entre le MU et le XI, et qui correspond à la quatorzième lettre de notre alphabet, n'en a pas fini de faire couler de l'encre. Et au théâtre comme dans la vie, le NU quis'affiche tout simplement comme tel — c'est-à-dire sans fard, au naturel, dans sa brutale évidence — ne peut jamais être admis comme une lettre à la poste. On le traite comme un analphabète. Encore en 1996, à Montréal, aussitôt qu'il se présente sur une scène Quelconque, voilà le NU solidement encadré par la Loi et l'Ordre comme par MU et XI, pour qu'il rentre dans le rang.
Pour les agents de l'Escouadede la moralité, un NU non sexuel est aussi inimaginable Et incompréhensible que... le grec ancien. Encore en 1996, si le NU est admis facilement dans un bar ou un établissement érotique, il suffit qu'il se manifeste vêtu de sa pure innocence dans un théâtre expérimental, et voilà que notre police rappliquera avec pour seule réplique le NU roumain, mot qui comme on le sait veut dire NON !
Nuditédu GTEQ, ou le naturisme au théâtre Une expérience originale a eu lieu à l'Espace Libre de Montréal au début de mai 1996 : la présentation de la pièce Nudité du Grand Théâtre Émotif du Québec (GTEQ), par des acteurs nus et devant des spectateurs également nus. Il s'agit certainement d'une première québécoise et, probablement, d'une première mondiale. J'ai par le passé émis des doutes sur l'usagedu nu au théâtre. Déjà dans les Informations naturistes québécoises1, que je dirigeais, j'avais publié un article de Nicole et Michel Marier dénonçant un théâtre dit nudiste qui se pratiquait au Royaume de l'Éden, où un nombreux public sollicité par des annonces racoleuses était manifestement invité à se rincer l'œil. Plus tard, j'ai écrit dans feu 322 un article intitulé « Le degré zéro du costume: la nudité », dans lequel j'opinais que le nu sur la scène cesse d'être naturel car là, tout est masque, mensonge se faisant passer pour vrai.
La scène est en effet le royaume du costume, du déguisement. En fait, le nu au théâtre est un costume.
Il peut exprimer, selon le contexte : le dénuement, la pauvreté, l'innocence, la sagesse, mais il peut aussi se faire provocant et exprimer parexemple la déraison, une sexualité débridée ou l'anarchie. Comme Jean-Louis Barrault et Jean-Pierre Ronfard, que je citais dans mon article, j'estime toujours que le corps nu offre une image si forte (car elle est encore trop rare dans notre société) qu'elle fait loucher. Toure l'attention du spectateur est portée sur les organes sexuels.
On ne voit rien d'autre, on n'entend plus le texte ; on avale sasalive ou on rit de malaise.
Et quant à attiser le désir sexuel du spectateur, le nu partiel - révélé, fugitif, surpris, involontaire et, en tout cas, toujours hanté par les vêtements - est bien plus efficace que l'intégral (dans le strip-tease, c'est le vêtement et ses accessoires qui jouent le rôle principal). Je concluais en écrivant que la nudité complète, sur une scène, ne va jamais de soiet devrait être utilisée uniquement par de très grands artistes. Seule exception : un spectacle donné dans un contexte naturiste. Seulement, je n'ai encore jamais vu de vraie pièce de théâtre donnée par des naturistes dans un centre ; tout au plus y voit-on des amateurs présenter de courts sketches à l'occasion d'une fête, entre deux chansons. Et là, évidemment, comme tout le monde fait partie dela « famille », les réactions du public sont teintées de complaisance.
Du vrai théâtre nu Quand le GTEQ a annoncé son spectacle, j'ai donc une fois de plus tiqué. Mais c'était compter sans l'imagination des jeunes membres de cette compagnie peu ordinaire qui a adopté le slogan : « Nous sommes fous mais nous ne sommes pas seuls. »
Il faut d'abord préciser que les membres du GTEQ - Louis...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Nu au théâtre
  • Nu dans le théatre
  • "Nu" de Banksy
  • Pain nu
  • Nu debout
  • Le pain nu
  • Le nu est il naturel?
  • Le pain nu

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !