Oberman - Senancourt

328 mots 2 pages
Lecture analytique : Oberman - Senancour

Oberman, jeune homme de 20 ans, malheureux, désenchanté de tout, éprouvant un profond ennui. Il quitte Paris pour la Suisse, découvre la beauté de la montagne, est à la recherche d’un absolu.
Oberman signifie « homme des hauteurs ». Il éprouve un sentiment de paix à la montagne, contrairement à la ville. Il retourne à Paris pour travailler et va à Fontainebleau pour retrouver la paix mais c’est un échec.
L’extrait est tiré de la lettre 11 d’Oberman, écrit épistolaire associé à une autobiographie, publié en 1804, Senancour 1170-1846. Le thème est le désir d’Oberman de retrouver les bien faits de la nature qu’il a eu en Suisse.
Questions :
1)- Structure du texte
2)- Paysage consolateur et apaisant
3)- Personnage romantique
Problématique : Dans quelles mesures la nature contribue-t-elle un certain appaisement pour le genre romantique ?
1- Structure du texte
Il y a 3 moments qui s’enchainent (l.1 – l.4) : Circonstances de la découvertes (l ;4-19) : découvertes, (l19-fin) : lien homme/nature.
Ligne 1 à 4 : Adolescence, Fontainebleau, enfance difficile et ennuyeuse, manque de confiance en lui, opposition entre l’âge adulte et l’âge enfant, solitude, le rythme des phrases marque les étapes, il cherche à s’analyser, il est hésitant (rythme ternaire), il éprouve un certain déséquilibre.
Ligne 4 -19 : 1ère découverte (4 à 6) « la première fois… » Pas de solitude quand il n’est pas seul il n’arrive pas à se souvenir, lieu unique à ses yeux et veut y retourner mais seul.
2ème découverte (6 à 19) « l’année suivante… » Omniprésence du « je », il est seul, il aime se perdre, il chercher à allez le plus loin possible, quitter la civilisation, il cherche l’endroit le plus sauvage, le plus cacher, quand il atteint la clairière, il commence à s’analyser : « J’éprouvais un sentiment… paix, liberté, joie sauvage » (l10). Il constante que la nature à un pouvoir sur lui. Il se sent presque heureux « bien-être »,... [à

en relation

  • Commentaire composé sur un extrait de oberman de etienne pivert de senancourt
    674 mots | 3 pages
  • Dossier romantisme
    3419 mots | 14 pages