ObservationNorvege

5087 mots 21 pages
Collège de Maisonneuve

Le système carcéral de Norvège

Travail
Présenté
À Jean-Félix Chénier
Dans le cadre du cours
Démarche d’intégration des acquis
Groupe 301-RE

Par
Xavier Cadotte-Malenfant
1242962

Avril 2015

L’idéologie d’un peuple
Notre vie de tous les jours est constamment dictée par les choix et les actes que nous posons. Pourtant, ce qui explique les raisons derrières nos actions est la mentalité que nous avons, tout un chacun, développé suite à l’influence de notre environnement extérieur et qui nous rend unique en tant que citoyen. Les idéologies d’un pays, de son gouvernement, guident généralement la définition que revêt la citoyenneté des habitants locaux. Dans le cas de la Norvège, la définition gravitent autour des principes de solidarité, de paix et d’égalité, avec une pointe d’utopie qui pourrait évoquer au plus libéraux la communauté hobbit de Tolkien. Si l’on s’attarde à faire quelques petites recherches sur la Norvège, on dénote très rapidement la prédominance de sujets clés dont la scène internationale raffole : éducation pour tous, taux d’imposition élevé mais ingénieusement adapté pour convenir à la nette majorité, atmosphère démocratique raffinée, égalité des sexes. Effectivement, l’éducation est gratuite pour tous1, jusqu’à la fin du lycée, et promeut l’ascension sociale pour tous, avec un système de grade sans notation individuelle, relâchant les habituelles rengaines de compétition pour accentuer la coopération entre étudiants, forgeant une mentalité de communauté dès le primaire. Pourtant, cette gratuité a un prix : un service militaire obligatoire non-rémunéré, pour les hommes comme pour les femmes2, de 12 mois, qui « rembourse » le parcours scolaire de ces derniers. Intéressante déviation que ce système alors que le service militaire peut être remplacé par le service civil, qui se fait dans des conditions équivalente3. De ce fait, il serait intéressant de rediriger notre observation vers l’irénologie, l’étude de la

en relation