Offensive sécuritaire

Pages: 5 (1194 mots) Publié le: 15 août 2010
Opération réussie : deux semaines après les derniers développements de l'affaire Bettencourt-Woerth, on n'en parle plus. Deux faits divers ont suffi à Nicolas Sarkozy pour marteler à nouveau le discours sécuritaire qui a fait son succès.

Relayées par l'entourage du Président, les propositions de loi faites dans la foulée ont été « validées » par un très douteux sondage de l'Ifop pour LeFigaro. Désormais, les rubriques politiques des médias sont dominées par la sécurité. Tant pis si l'ONU s'en indigne, ou si un sondage basé sur des questions moins biaisées vient contredire celui du Figaro.

En lançant cette offensive médiatique, Nicolas Sarkozy n'a fait que recycler des thématiques que son conseiller en opinion, le très droitier Patrick Buisson, lui susurre depuis cinq ans. Lerecyclage a été assuré par deux de ses proches collaborateurs à l'Elysée, son conseiller immigration Maxime Tandonnet et son chef de cabinet Cédric Goubet, qui ont rédigé le fameux discours du 30 juillet en toute discrétion. Même Brice Hortefeux l'ignorait.

Si Goubet, un préfet proche de Claude Guéant, semble être un technicien dénué d'engagements dans le cadre de ses fonctions, c'est loin d'être lecas de Tandonnet et de Buisson. Tous deux sont des tenants du rapprochement entre délinquance et immigration. Ils résument presque une décennie de politique sarkozyste vis-à-vis des immigrés ou Français d'origine étrangère, dont le discours de Grenoble n'est que la dernière illustration.
Maxime Tandonnet, l'immigration choisie

Maxime Tandonnet (Unionpoursaintmaurice.fr).Des deux rédacteurs dudiscours de Grenoble, cet homme est le seul spécialiste des questions d'immigration. Enarque de 52 ans, Maxime Tandonnet est depuis le début le conseiller de l'Elysée en charge de ce dossier.

Proche de Claude Guéant, Tandonnet été quelques temps diplomate avant de rejoindre la préfectorale et d'atterrir au ministère de l'Intérieur dès 1996. Parfois présenté comme chercheur, il est donc en faithaut fonctionnaire, même s'il a écrit cinq ouvrages sur son sujet de prédilection.

Voici ce qu'on lisait en 2007 dans L'Expansion sur « Immigration : sortir du chaos », sorti en 2007 chez Flammarion, sous la plume du journaliste Bernard Poulet :

« Excellent livre. […] Fourmillant de faits précis, de chiffres souvent inédits, il pose clairement les données du problème dans un domaine oùl'idéologie tient souvent lieu d'argument “scientifique”. »

Début 2009, une enquête du Monde racontait comment Nicolas Sarkozy avait « viré de bord » entre 2002 et 2008 sur les questions d'immigration : d'abord partisan des mécanismes de régularisation automatique entérinés par les majorités de gauche ou de droite depuis plusieurs décennies, il change en 2005, en déclarant vouloir passer d'une «immigration subie à une immigration choisie ».

C'est Maxime Tandonnet qui est derrière cette idée, reprise d'une tradition anglo-saxonne et développée dans un rapport qu'il a écrit en 2004, puis dans la loi adoptée en 2006. Une fois à l'Elysée, le conseiller immigration racontait -dans La Croix, en août 2007- sa crainte que « l'école ne devienne une filière d'immigration clandestineincontrôlable ».

Inconnu du grand public, Maxime Tandonnet est pourtant à l'origine d'une des décisions les plus fracassantes de la présidence Sarkozy : la création d'un ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale. A quelques semaines de l'élection de 2007, il publiait dans Le Figaro une tribune titrée « L'immigration et l'identité nationale, deux questions inséparables ». Extraits :

« Lanotion d'identité nationale s'oppose justement au repli identitaire et au communauta­risme. […] Faut-il s'interdire en France de soulever la question “Qui sommes-nous ? ” ? La création d'un “ministère de l'Immigration et de l'Identité nationale” est la réponse à ce grand défi de l'avenir, dans la continuité de l'action menée depuis 2003. […]

Le poncif habituel des milieux bien pensants...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Facebook: sécuritaire?
  • École sécuritaire
  • defis securitaires
  • Defis securitaires de la rdc
  • Reigersvliet offensive 1918
  • La politique publique sécuritaire
  • stratégie offensive et défensive
  • Inférieur offensive universel auxiliaire stratégie

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !