ojdvinbjnbjdnsucbnduvbd

Pages: 2 (289 mots) Publié le: 12 novembre 2014
sjvbdjvfsdnds fdfdjfdvnjdvndvdvd dvevvds c n bbscnskdnskddknv sdv sdvdsv dvdsvsdv dskvnsdvvjdvd fvdvjdsvsndvdsvsdvhdvjdscjdscds
Si chacun de nous donnait 2 €, la levée de fonds seraitachevée en une heure.

Wikipédia:Accueil principal
Bienvenue sur Wikipédia
Le projet d’encyclopédie libre que vous pouvez améliorer
1 560 835 articles en français
Version pourappareil mobile

Arts — Géographie — Histoire — Sciences — Société — Sport — Technologies
Liste des portails thématiques
Ad by Radsteroids

Lumière sur
Couverture des numéros mensuels.Dombey et Fils, publié en 1848, emprunte beaucoup à la littérature populaire issue du folklore légendaire, des mélodrames contemporains et de la pantomime traditionnelle. Il reprendaussi certaines chansons à la mode, surtout des airs glorifiant le monde de la mer, et enfin, quoique plus sobrement, quelques contes de fées et mythes anciens, tels que ceux d'Argus ou duCyclope.

Tous ces apports se trouvent dépouillés de leur aspect burlesque ou solennel, et enrichis d'une dimension morale et spirituelle, mais dans l'ensemble ils gardent leur schémad'origine avec des personnages appelés à subir des épreuves et selon le cas, à en mourir ou y trouver matière à renaissance, ce qui correspond bien à la ligne directrice du roman qui impose lechâtiment des méchants, la récompense discrète des bons et la rédemption du personnage principal, Mr Dombey, qui découvre après une longue période de glaciation du jugement et grâce auxtourments que le sort et surtout lui-même lui ont imposés, la révélation de son iniquité et la voie de la lumière.

Il n'en demeure pas moins que cet aspect du roman est le plus souventludique et permet à Dickens de puiser dans sa veine à la fois comique et satirique, comme en témoigne, par exemple, le riche bestiaire servant à décrire les personnages qui en sont la cible.
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !