oliver twist

40506 mots 163 pages
LES SAVOIRS DU CORPS
OBJET CULTUREL, OBJET TECHNIQUE, OBJET DIDACTIQUE
Les RAPPORTS DE L’EP aux TECHNIQUES CORPORELLES
EP, SPORT et SANTÉ DANS LA SOCIETE FRANCAISE
LA REVUE EPS ET L’INNOVATION DIDACTIQUE

LES SAVOIRS DU CORPS
Pierre ARNAUD
L'éducation physique traverse une crise d'identité. Elle est déchirée entre différentes conceptions, éparpillée en techniques variées, envahie par la pratique sportive, voire confondue avec elle, et il paraît plus difficile que jamais de savoir quelles sont ses finalités. Bref, elle est à la recherche de sa spécificité. Est-il même possible d'attribuer des finalités à une discipline dont la place est contestée dans le système scolaire ? Ce sera notre préoccupation essentielle au cours de cette étude.
D'aucuns pourront s'étonner de ce pessimisme, l'éducation physique n'est-elle pas une discipline dont la pratique est obligatoire à l'École ? Cette obligation n'est-elle pas antérieure à l'obligation scolaire elle-même. Et cette ancienneté ne prouve-t-elle pas qu'on avait une vision claire de ses objectifs ? En fait, elle contribue au contraire à brouiller les idées. Interviennent ici trois séries de facteurs
1 - des facteurs institutionnels les tribulations de l'éducation physique, de ministère en ministère, montrent l'ambiguïté de sa situation. Elle est en effet dans l'École et en dehors d'elle, marginale selon la formule pittoresque de J. Dumazedier, "elle n'y est pas installée, elle y campe ".
Elle est dans l'École, puisqu'elle y a toujours été dispensée par un personnel spécialisé. Elle est en dehors, puisque son ministère de tutelle a été tantôt celui de la Guerre, tantôt celui de l'Éducation, tantôt celui de la Jeunesse et des Sports, ou de la Qualité de la Vie (J. Thibault). Cette instabilité s'explique évidemment par la diversité des objectifs qui lui ont été assignés: préparation militaire, initiation aux sports de compétition, préparation aux activités de loisir, équilibration et compensation par rapport au

en relation

  • Oliver twist
    286 mots | 2 pages
  • oliver twists
    364 mots | 2 pages
  • Oliver twist
    580 mots | 3 pages
  • Oliver Twist
    687 mots | 3 pages
  • Oliver twist
    326 mots | 2 pages
  • oliver twist
    2223 mots | 9 pages
  • Oliver Twist
    978 mots | 4 pages
  • Oliver twist
    499 mots | 2 pages
  • Oliver twist
    4749 mots | 19 pages
  • Oliver twist
    11108 mots | 45 pages