"on ne nait pas femme on le devient" Simone de Beauvoir

Pages: 5 (1187 mots) Publié le: 9 janvier 2014
« On ne nait pas femme, on le devient », vous l’aurez sûrement reconnue, est une des citations les plus connues de Simone de Beauvoir.
Cet écrivain fait partie de ces personnalités qui ont marqué à jamais l’histoire et la lutte pour l’émancipation de la femme.
Née en 1908 à Paris et décédée, 82 ans plus tard, dans cette même ville, Simone fait, dès son plus jeune âge, preuve d’un grand espritcritique et d’une intelligence hors normes. A la suite de la Seconde Guerre Mondiale, son grand-père maternel fait faillite, ce qui à l’époque, signifiait le déshonneur pour toute la famille. Suite à cet événement, Simone voit les relations entre ses parents se dégrader, entre autres à cause du manque de ressources. Elle passe donc toute son enfance dans ce contexte difficile et confrontée auxreproches de son père qui déplore n’avoir que des filles et non pas de fils. Mais féru de littérature et de théâtre, ce dernier est persuadé que l’éducation et les études formeront la seule chance pour ses filles de vivre dans une situation moins précaire. Il déclarera à sa fille qu’elle « possède un cerveau de garçon ».
Simone acquiert dès son adolescence la conviction que, plus tard, elle seraécrivain. C’est dans ce contexte qu’elle rencontre son futur compagnon, Jean-Paul Sartre.
Et avec lui et d’autres intellectuels, elle fonde une revue : Les temps modernes qui fait connaitre l'existentialisme à travers la littérature contemporaine.
Simone de Beauvoir a publié plusieurs romans et essais. Le plus connu de ses livres est « Le Deuxième Sexe » qui parut en 1949. Et dans lequel deBeauvoir défend sa philosophie concernant la femme. Elle devint avec cette publication un des symboles du féminisme, dénonçant la société qui considère la femme comme inférieure par rapport aux hommes. Ce livre fait scandale car Simone de Beauvoir y décrit non seulement la condition de la femme mais y tient également des propos révolutionnaires concernant l’avortement ou encore le mariage. Elleconsidère celui-ci comme répugnant car la femme est dominée par son mari et ne peut se soustraire à son autorité.
« On ne nait pas femme, on le devient » doit être comprise dans ce contexte. Simone de Beauvoir défend la théorie que les enfants nouveau-nés sont tous pareils ; ils ont les mêmes comportements, la même soif d’expérience, les mêmes ruses pour attirer l’attention des parents. Jusqu’à douzeans, les petites filles sont tout aussi robustes que les garçons et ont les mêmes capacités mentales. Pourtant il est très rare qu’on puisse confondre une fille d’un garçon ; dès leur plus jeune âge, les enfants sont sexuellement déterminés, non pas par eux-mêmes, mais par le monde extérieur, leur entourage. Ce phénomène s’opère dès la naissance. On habille, par exemple, les petites filles en roseet les garçons en bleu, les premières reçoivent des poupées tandis que les seconds des petites voitures, ect. Les exemples signifiants sont innombrables.
Les années passant, les adultes commencent à privilégier certains comportements : les fillettes peuvent demeurer plus longtemps sur les genoux du père, on encourage leur coquetterie en les habillant de douces robes et en leur offrant de jolisrubans,… Aux garçons, au contraire, les adultes interdisent les caprices et crises de larmes, on leur répète que « les hommes ne pleurent pas, ne se cachent pas dans les jupes de leur mère, ne quémandent pas baisers et caresses,… ». Dès la plus jeune enfance, la distinction entre le sexe masculin et féminin est donc accentuée. C’est ainsi que petit à petit, tandis que les filles s’imaginent déjàdans leur rôle de bonnes mères de famille, les garçons apprennent douloureusement à adopter des comportements masculins et imposants. Généralement, les parents imposent cette conduite à leur progéniture car ils nourrissent de plus grands desseins pour leurs fils que pour leurs filles. Les garçons grandissent donc dans l’omniprésente consciente et affirmation de leur supériorité par rapport aux...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Dissertation critique : simone de beauvoir a dit qu’ « on ne naît pas femme, on le devient ». est-ce que la femme rompue...
  • On ne nait pas femme on le devient
  • On ne nait pas femme, on le devient
  • On ne naît pas femme, on le devient
  • On ne nait pas femme on le devient
  • Simone de beauvoir, une femme libre
  • Simone de beauvoir
  • Simone de beauvoir

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !