Orangine : fiche technique

303 mots 2 pages
Orangina
Fiche d’identité de l’entreprise
Historique de l’entreprise : * 1936 : naissance de la marque Orangina en Algérie. * en 2009, elle a été achetée par un gérant japonais qui aimait le jus d’orange pétillant, dont l’objectif était de le faire aimer.
Quelques chiffres : * En 2011, 782 millions d’euros en France ; * 45 millions de bouteilles vendues en deux mois.
Objectifs de l’entreprise : * L’objectif du gérant japonais est d’écouler 20 millions de litre avant la fin de l’année : en six mois, Orangina fit presque 4% du marché japonais alors que Coca-Cola a pris les 7%. C’est un bon début car Orangina s’est intégré dans le marché de consommation japonais.
La cible : * Cible large, essentiellement de jeunes adultes, tout en sachant que ce produit a été préparé pendant plus d’un an.
Le marketing d’Orangina :
Orangina s’est fait connaître dès le jour de son lancement avec les affiches publicitaires, des palettes installées en tête de gondole et également avec des dégustations organisées :
Orangina, un produit magnifique : 1) Bouteille ronde ornée d’un collier en papier tricolore, aspect granulé : forme attirante qui donne envie de déguster ; 2) Canette métallique pour rentrer dans la distribution automatique ; 3) Les consommateurs ont aimé le côté fruité, pulpeux et gazeux : pour eux, c’est un produit naturel ; 4) Le concentré de base est trop sucré pour attirer et séduire les jeunes européens

Une adaptation locale :
L’expression utilisée au Japon « Secouez-moi » vient du fait que dans la boisson s’y trouve un mélange de pulpe non connu par les Japonais.
Actuellement, les Japonais insistent sur la fabrication dans leur pays car elle est cruciale pour leurs consommateurs qui sont soucieux de fraicheur et de qualité.
Conclusion : un défi.
Le défi est de garder la boisson à long terme car les Japonais aiment la nouveauté. Ainsi pour élargir sa cible, Orangina doit inventer de nouveaux

en relation