Ordonnance de louis vii (1155).

1322 mots 6 pages
«Le Roi est le grand fieffeux du royaume.» affirme Suger (homme d’Eglise). Ce texte date du milieu du XIIème siècle, à cette époque la féodalité l’emporte comme partout en Europe. De ce temps-là, la France présente une multitude de coutumes locales ou régionales car depuis 3 siècles déjà, la coutume n’est plus personnelle ou ethniques mais territoriales, le royaume de France est alors morcelé. En effet, il comprend environ 10 principautés, elle-même subdivisé en plusieurs seigneuries banales qui posent problèmes car les grands seigneurs profitent de l’abaissement de l’autorité royale et de la déségrégation de l’Etat carolingien pour usurper des prérogatives de la présence publique. A cette époque il y a également une rivalité France/Angleterre en effet en 1152, Louis VII répudie Aliénor d'Aquitaine qui se remarie la même année à Henri II (comte d'Anjou qui deviendra roi d'Angleterre en 1154) avec ce mariage, Aliénor d'Aquitaine donne l'Aquitaine a l’Angleterre. Jusqu'à sa mort, Louis VII sera donc en conflit quasi-permanent avec Henri II.
Cette œuvre est extraite de l’ordonnance du Roi Louis VII (fils de Louis VI) écrite suite au concile de Soissons le 10 Juin 1155 qui a pour objectif de faire cesser les querelles et les violences en décidant une paix générale de 10 ans « pour tout le royaume ». Ceci est 1er acte royale revêtent un caractère législative. Pour ce qui est de son auteur, Louis VII surnommé «Louis le Jeune» est née en 1120 et devient roi de France en héritant de la part de son père d’un royaume presque pacifié en 1137 jusqu’à sa mort en 1180. Pendant son règne il consolide notamment le pouvoir royal dans les provinces qui étaient sous son influence et combat le pouvoir féodal. Moins glorieusement, il fit une deuxième croisade désastreuse qui fut un échec sur tous les plans.
Cette ordonnance est très importante, elle marque le début de la renaissance des lois. On aperçoit dans cet extrait que le roi n’a plu ses pouvoirs d’avant alors nous sommes

en relation

  • Ordonnance de louis vii (1155)
    1543 mots | 7 pages
  • Le décret de paix générale
    1576 mots | 7 pages
  • L’ordonnance de soissons
    1994 mots | 8 pages
  • Concession de paix en 1155 à soissons
    2858 mots | 12 pages
  • Arrêt clément-bayard
    5724 mots | 23 pages
  • Ordonnance de louis vii
    364 mots | 2 pages
  • Chronologie des dates Histoire des sources du droit
    685 mots | 3 pages
  • Histoire du droit
    842 mots | 4 pages
  • commentaire comparé
    1925 mots | 8 pages
  • Travaux dirigés droit civil
    1806 mots | 8 pages