Ordre et désordre en territoire grec

6838 mots 28 pages
ORDRE ET DÉSORDRE EN TERRITOIRE GREC VIlle - IVe SIÈCLES AV, }.C.*
PAR

JeanALAUX
Université de Valenciennes

1 - KOSMOS : LE MOT, LA CHOSE
Sur la dialectique de l'ordre et du désordre, les Grecs n'ont cessé euxmêmes de s'interroger depuis l'origine, qu'il s'agisse des mythes cosmogoniques, des modèles normatifs de la cité ou des spéculations philosophiques et savantes. Contraint d'opérer un tri dans une matière vaste, je voudrais toutefois essayer de montrer qu'elle n'est hétérogène qu'en apparence l . Notre relation à l'Antiquité est faite d'un singulier mélange de familiarité et de distance et, souvent, de distance au cœur de la familiarité. Mon point de départ sera sémantique: le mot kosmos qui, passé (tardivement d'ailleurs) en français 2 , désigne la notion d'un univers organisé selon certaines lois, ne

* Je souhaiterais remercier M. Raphaël Draï de m'avoir invité à réfléchir sur ces sujets à l'occasion du Séminaire de formation doctorale 1995-1996 organisé à la Faculté de Droit et des Sciences Politiques et Sociales de l'Université de Picardie Jules Verne. Sauf exception signalée, les textes grecs sont cités dans les éditions et les traductions de la Collection des Universités de France (Paris). 1. Il faut ici mentionner - sans pouvoir l'analyser en profondeur -le récent essai de Richir (M.), La naissance des dieux, Paris, 1995, dans lequel les élaborations complexes de la pensée mythologique depuis Homère jusqu'à Platon (en passant par Hésiode et par les Tragiques) s'articulent à l'énigme sans cesse renaissante de la fondation du pouvoir. 2. 1863 d'après le Robert, les composés cosmographie, cosmologie et cosmogonie remontant au XVIe siècle; voir aussi Bloch (O.) et von Wartburg (W.), Dictionnaire étymologique de la langue française , Paris (1932), rééd. 1975, s. v. cosmo-.

18

DÉSORDRE(S)

prend que très progressivement ce sens dans la langue grecque ; il se réfère pendant longtemps à l'idée d'ordre, d'arrangement adéquat (avec des

en relation

  • Pourquoi desirer l'impossible
    2488 mots | 10 pages
  • Cours de droit
    1741 mots | 7 pages
  • Le sacré
    2704 mots | 11 pages
  • Esthétique de la communication
    2325 mots | 10 pages
  • Archi
    2278 mots | 10 pages
  • Patrimoine artistique et culturel
    6307 mots | 26 pages
  • Hitoire antique
    1264 mots | 6 pages
  • Eschyle : Les perses
    9248 mots | 37 pages
  • philosophie architecturale
    21678 mots | 87 pages
  • La civilisation romaine
    7763 mots | 32 pages