organisation judiciaire

Pages: 6 (1291 mots) Publié le: 5 août 2014
Cours de droit commercial à l’ICG
(Institut de formation des techniciens spécialisés en commerce et gestion)

Préliminaire :
Définition du droit commercial
Comme toute autre branche juridique, le droit commercial est avant tout une partie du droit objectif de tout pays.
Pour le cas du Maroc, le droit commercial est l'ensemble des règles qui tracent le model de conduite sociale auqueldoivent se conformer à titre obligatoire, les commerçants, et de façon générale les auteurs d'actes commerciaux. Chaque règle de cette branche du droit est un dispositif normatif en matière de conduite commerciale. Les commerçants et auteurs d'actes commerciaux qui ne s'y conforment pas se retrouvent en situation anormale par rapport à la loi, et encourent des sanctions à cause de cela.
Ilimporte plus cependant de définir la matière commerciale en tant qu'objet du droit en question. Il convient aussi d’avoir un aperçu sur les sources du droit en question et sur l’état de fait de son application.

1- Qu’est ce que le droit commercial ?


Section 1 :
Objet du droit commercial

Certainement que l’objet du droit commercial est une matière économique. Celle-ci étant l'utilisationintelligente et non pas instinctive, collectivement et individuellement par l'être humain, des ressources disponibles pour satisfaire les besoins actuels et prévisibles de façon à résoudre ensemble les problèmes de rareté et d'injustice.
A ce titre, il faut examiner la notion de commerce des points de vues économiste et juriste.

Sous-section 1 :
Définition économique du commerce.

Leséconomistes répartissent l’économie en quatre secteurs dits primaire, secondaire, tertiaire et quaternaire.
Le secteur primaire est celui où l’activité de l’agent économique se limite à cueillir et extraire les produits de la nature.
Suivant la croyance officielle du Maroc ces produits sont l’œuvre des mains de Dieu.
Ils constituent selon l’interprétation rachidienne de la loi sacrée, unepropriété collective et non pas sultanienne. Le revenu de cette propriété collective dite jibare est collecté par l’institution bayte al male qui est en fait une banque de tous indépendante du pouvoir public.
Pour traiter ensemble le problème de rareté avec celui d’injustice, la loi sacrée fait obligation à cette banque de prendre en charge les nécessiteux, les pauvres, et les débiteurs défaillants,entre autres démunis.
Elle doit leur distribuer des allocations, des prêts sans intérêts et les inciter à créer des coopératives ouvrières de production.
Rien n’empêche la banque de tous de s’associer aussi avec ceux qui veulent créer des entreprises commerciales, industrielles et agricoles.
Le secteur secondaire est celui où l’activité du même agent s’étend à la transformation des produits dela nature.
Suivant l’interprétation rachidienne, l’agent économique acquiert la propriété de ces produits avec l’autorisation des gérants de la banque de tous. Il doit le faire en ajoutant une valeur nouvelle auxdits produits. L’ajout de valeur nouvelle est effectivement le fondement du droit de propriété des produits de la nature.
Transformés, façonnés ou simplement réunis et mis àdisposition, ces produits sont, selon la croyance officielle du Maroc, l’œuvre des mains humaines.
Le secteur tertiaire est celui où l’activité consiste en une prestation de service loin de toute interaction dans la production naturelle ou humaine des biens. C’est le cas par exemple des activités de transport, de courtage, de commission, de banque et d’assurance.
Enfin le secteur quaternaire est celuide l’informatique. Il se dit aussi secteur du monde virtuel que la révolution technologique permet d’exploiter.
Suivant l’interprétation rachidienne de la loi sacrée, les activités des secteurs tertiaire et quaternaire sont librement exploitables sans besoin d’obtenir l’accord des gérants de la banque de tous. Elles ne doivent cependant pas donner lieu à l’usure ou la débauche, ni à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Organisation judiciaire
  • Organisation judiciaire
  • Organisation judiciaire
  • Organisation judiciaire
  • ORGANISATION JUDICIAIRE
  • Organisation judiciaire
  • Organisation judiciaire
  • Organisation judiciaire

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !