Paideia

7413 mots 30 pages
Évocation de l’éducation en Grèce. Nous allons essayer de trouver les fondements de la pensée.

L’éducation en Grèce Antique : il ne faut pas penser qu’il n’y avait pas d’évocation de l’éducation avant. On va écrire des textes sur l’éducation. Cette évolution vient du fait de l’importance accordée à l’Homme par les grecs. Ils sont les premiers à avoir placé l’Homme au centre de leurs discussions.
Sophocle « l’univers est rempli de prodiges mais il n’est rien de + prodigieux que l’Homme » = la grande merveille du monde c’est l’Homme.
Ils vont essayer de chercher les lois universelles de la nature humaine = quelles sont les lois guidant la nature humaine ? Car ils croient que le monde naturel est régit par des lois et que l’Homme aussi. Si on trouve ces lois, on comprendra mieux la nature humaine.
Éducation guidée par ces lois.
Ce qu’ils cherchent à découvrir c’est ensuite les principes de cette éducation qui vont permettre de forger les Hommes tels qu’ils se les représentent à leur époque.
Il y a déjà cette idée que former un Homme c’est un peu agir à la manière d’un forgeron. Cette métaphore du façonnage est une métaphore qui va traverser le monde de l’éducation, qu’on retrouve encore aujourd’hui. Ce qui caractérise ce monde grec, c’est qu’il n’y a pas de vie humaine sans penser la vie avec les dieux = culte des dieux inséparable de la vie humaine.
Ce qui est permanent dans cette conception de l’homme c’est qu’il faut se mettre en règle avec les dieux. Il faut leur rendre l’hommage qu’ils méritent.

Période 5ème avt JC = apothéose de la pensée Grecque. Mais avant, culture guerrière. Éducation était centrée sur la guerre et on passe à une éducation fondée sur l’intelligence, la raison. Ce qui amène ces changements là, c’est le changement qui s’est opéré au sein de la société.
La société grecque va prendre ses décisions en raison, ils acceptent la communication.
Cette nouvelle façon de vivre ensemble, d’être ensemble, va être fondée sur la raison ; vont

en relation

  • L'éducation dans la grèce ancienne, l'exemple de sparte et d'athènes
    2953 mots | 12 pages
  • Humanisme
    1267 mots | 6 pages
  • L'ecriture grecque
    1260 mots | 6 pages
  • Homère
    1953 mots | 8 pages
  • Encyclopédie xviii siècle
    1976 mots | 8 pages
  • Compte rendu de réunion
    2665 mots | 11 pages
  • L'éducation dans le monde grec classique
    4200 mots | 17 pages
  • Histoiregrecque
    2217 mots | 9 pages
  • L'humanisme-lesgrandesdécouvertes
    958 mots | 4 pages
  • les choses
    2802 mots | 12 pages